LinkedIn invente la CVthèque qui s’auto-actualise


Le jeudi 01 décembre 2011 | Recruter sur les réseaux sociaux
LinkedIn invente la CVthèque qui s’auto-actualise

Le réseau social professionnel aux 120 millions de membres lance un nouvel outil à destination des recruteurs : Talent Pipeline, une solution qui doit les aider à trouver des candidats passifs et à gérer leur base de CV.

Présentée à l’occasion de la conférence LinkedIn Talent Connect qui s’est tenue à Las Vegas du 17 au 19 octobre dernier devant 1 800 professionnels du recrutement, Talent Pipeline sera rendue disponible à partir du premier semestre de l’année prochaine. Les principales fonctionnalités seront gratuites pour les utilisateurs de la plate-forme LinkedIn Recruiter, et feront l’objet d’une offre à part pour les recruteurs qui n’utilisent pas cet outil. Talent Pipeline a vocation à être utilisée en complément d’autres sources de recherches de candidats, telles que les sites Carrière, les programmes de cooptation, ou encore les sites emploi. Pour développer cette nouvelle solution, le réseau social a travaillé en collaboration avec des groupes tels que First Citizens Bank, Netflix, PepsiCo, Pfizer et Red Hat.

Toucher des candidats passifs

Elle a été pensée en réponse aux besoins des recruteurs, qui recherchent des outils performants afin de suivre les candidats passifs et d’augmenter ainsi leur vivier de candidatures. L’idée est en effet partie d’un constat simple : pour constituer une CVthèque ciblée, les entreprises investissent temps et argent dans un système de gestions de candidatures. Mais ce dernier, aussi moderne soit-il, ne règle pas le problème des informations obsolètes, puisqu’une personne qui change d’emploi ou acquière davantage de responsabilités n’en informe pas toujours l’entreprise où elle a déposé son CV.

Disposer d’informations à jour

Talent Pipeline permet ainsi aux recruteurs qui utilisent LinkedIn de centraliser la gestion et surtout la mise à jour des informations sur les candidats. Parmi les possibilités offertes, la consultation des profils candidats ainsi que l’importation de CV provenant d’autres sources. Les candidats provenant d’autres sources peuvent ensuite être associés à leur profil LinkedIn, ce qui permet de mettre leur fiche à jour plus facilement : un candidat passif n’actualise pas nécessairement son CV, en revanche il a davantage tendance à tenir à jour les informations de son profil LinkedIn.

Avec Talent Pipeline, LinkedIn fait une promesse rare aux recruteurs : celle d’avoir une CVthèque ciblée qui s’actualise automatiquement. Espérons maintenant que l’outil qui sera livré s’avère simple d’utilisation. A suivre.

Séverine Dégallaix

Transférer cet article à un ami