Recruter via Facebook : à faire / à ne pas faire


Le jeudi 24 novembre 2011 | Réseaux sociaux
Recruter via Facebook : à faire / à ne pas faire

Facebook ne constitue pas à proprement parler un outil de recrutement. Mais avec 23 millions d’utilisateurs en France, peu de recruteurs prendront le risque de ne pas s’y positionner. Voici les conseils de trois spécialistes pour fructifier votre présence sur Facebook.

A faire :

1. Créer une page fan ou carrière pour son entreprise et surtout l’animer en y partageant du contenu exclusif, des informations sur la société, des photos, des interviews… et bien sûr en y glissant des offres d’emploi. C’est gratuit !

2. Acheter de la publicité et publier des campagnes d’annonces
en ciblant de façon précise les utilisateurs. « On peut configurer l’annonce pour que les clics amènent directement les candidats sur la page Carrière de votre site web », explique Jacques Froissant, fondateur et dirigeant d’Altaïde, un cabinet de conseil en recrutement et RH 2.0.

3. Utiliser les applications Facebook de type BranchOut (qui agrège toutes les informations professionnelles de votre réseau Facebook) ou Work4labs (qui permet de publier des annonces sur votre page fan et de recevoir des CV).

4. Devenir fan des groupes d’écoles : « Echanger et diffuser des annonces à destination des futurs diplômés peut se révéler puissant en matière de recrutement sur Facebook », insiste Camille Travers, HR Community Manager et fondatrice d’Octopus Factory.

5. Obtenir une « vanity URL » :
si vous possédez au moins 25 fans sur votre page, pensez à la doter d’une adresse web unique, sous la forme www.facebook.com/monentreprise. C’est plus percutant et personnalisé que www.facebook.com/pages/Mon-Entreprise/27745690071234 et ça se fait en quelques clics à peine.


A éviter :

1. Donner des informations perso ou internes sur la page fan : rappelez-vous que c’est la marque employeur de l’entreprise qui est en jeu. On évitera donc les commentaires du type « Alice, j’adore ta coupe de cheveux » ou « RDV à 18h30 bureau 102 pour le pot de départ de Jean-Pierre ».

2. Oublier la page pendant quelques mois : une entreprise qui se lance sur Facebook se doit d’alimenter régulièrement sa page Fan. Mieux vaut publier un message par semaine que de poster trois articles par jour et s’essouffler au bout de quelques mois.

3. Se contenter de très peu de fans : bien sûr, tout dépend de la taille de l’entreprise. « Mais une page fan avec seulement cinq personnes montre que l’entreprise ne s’adapte pas aux nouveaux outils et qu’elle n’a pas investi suffisamment de moyens pour être puissante sur ce réseau ». Pour Camille Travers, mieux vaut alors ne pas y être du tout.

4. Faire du sourcing : Selon Laurent Brouat, consultant en recrutement 2.0 et marque employeur chez Link Humans, « l’outil de recherche n’est pas efficace et par ailleurs je ne pense pas que les candidats en France soient prêts à être démarchés par  les entreprises via Facebook ».

5. Perdre son temps : « Attention à ne pas être attiré par les lumières de Facebook simplement parce que c’est le réseau le plus populaire », conseille Laurent Brouat. Quand on ne s’appelle pas Coca-Cola ou Disney, animer sa page fan prend du temps. Cela en vaut-il la peine ? Demandez-vous si la communauté que vous souhaitez toucher est présente sur Facebook et si elle est prête à échanger avec votre société sur une page fan.

Fiona Collienne

Transférer cet article à un ami