Recruter via Twitter : à faire / à ne pas faire


Le mercredi 25 janvier 2012 | Recruter sur les réseaux sociaux
Recruter via Twitter : à faire / à ne pas faire

Selon une étude réalisée en novembre dernier par le cabinet Semiocast, en France, 4 500 offres d’emplois sont postées chaque jour sur Twitter. Un chiffre qui témoigne de la vitalité de ce réseau social dont l’audience ne cesse de croître. Voici quelques conseils à destination des recruteurs.

 

A faire


1.
Prendre le temps de maîtriser l’outil

La communication sur Twitter peut sembler obscure, avec ses @, ses # et ses RT. « C’est un réseau qui n’est pas très intuitif et la difficulté pour le recruteur va être de prendre en main cet outil », explique Camille Travers, HR Community Manager et fondatrice d’Octopus Factory.

 

2. Multiplier ses followers

Sur Twitter, ce que vous tweetez ne sera lu que par ceux qui vous suivent : vos followers. La première étape consiste à suivre vous-même le plus de personnes possibles et à fournir du contenu pour attirer de nouveaux abonnés. Un beau cercle vertueux à mettre en place, donc.

 

3. Utiliser les hashtags 

Créés en ajoutant le symbole # devant un mot, ils permettent de regrouper différents tweets autour d’un même sujet (on pourrait par exemple regrouper diverses offres d’emploi sous #offre). « Inclure un hashtag peut permettre à l’offre d’emploi d’être mieux référencée et donc plus lue et plus relayée », précise Camille Travers.

4. Faire le lien vers son site Internet

Résumer une offre d’emploi en 140 caractères est loin d’être évident. Mettez donc en évidence le plus percutant et incluez une adresse URL raccourcie (en passant par w1p.fr ou bitly.com) renvoyant à l’offre d’emploi plus détaillée sur le site Internet de votre entreprise.

 

5. L’utiliser comme outil de veille 

Avant d’être un outil de recrutement, « votre compte peut vous permettre de faire de la veille puissante en sélectionnant des mots-clés propres à votre secteur d’activité », indique Laurent Brouat, consultant en recrutement 2.0 et marque employeur chez Link Humans.

 

A ne pas faire


1. Ne tweeter que des offres d’emploi 

Cette stratégie n’offre aucun intérêt en terme de contacts et de réseau. « Mieux vaut animer une communauté avec un sujet vertical, devenir un vecteur d’information et insérer quelques offres d’emploi », conseille Jacques Froissant, fondateur et dirigeant d’Altaïde, un cabinet de conseil en recrutement et RH 2.0.


2. Négliger les codes 

Twitter est un monde très codé : on souhaite la bienvenue et on remercie les personnes qui nous suivent et qui ont retweeté nos tweets. Une manière de personnaliser les échanges et de montrer sa reconnaissance envers une personne qui vous a ouvert son réseau.

 

3. Ne l’utiliser que pour des métiers de niche 

Certes, Twitter est surtout utilisé dans les milieux IT, marketing, Internet et communication. « Mais toute société qui anime une communauté, même petite, et qui partage des informations de qualité est susceptible de recevoir des CV pertinents après avoir tweeté une offre », indique Jacques Froissant.

 

4. Y passer trop de temps 

Attention pour les DRH à ne pas perdre trop de temps sur ce réseau qui fournit un flot continu d’informations. Pensez peut-être à déléguer cette tâche à un community manager ou à une équipe projet.


5. Bâcler sa biographie 

Au moment de créer votre compte, ne négligez pas les trois petites lignes de biographie censées vous représenter, vous ou votre entreprise. « Ce sont des mots clés utiles pour le référencement et il arrive souvent que cet espace soit mal exploité », précise Jacques Froissant. C’est aussi l’endroit idéal pour placer un lien vers votre site internet.

 

Fiona Collienne

 

Transférer cet article à un ami