Les salariés jugent sévèrement l’inégalité salariale


Le mardi 26 mars 2019 | Paie

Selon l’étude intitulée "The Workforce View in Europe 2019", réalisée par ADP auprès de 10 585 salariés en Europe dont 1 410 en France, près d’un salarié français sur deux serait prêt à démissionner en cas d’inégalités salariales femmes-hommes au sein de son entreprise. Une proportion moins grande qu’au niveau européen où 60 % des travailleurs envisageraient de rechercher un autre emploi si leur entreprise pratiquait un écart de rémunération injuste. Si l’égalité n’est pas encore à l’ordre du jour sur le vieux continent où les femmes perçoivent en moyenne un salaire inférieur de 16 % à celui des hommes, on peut tout de même noter une évolution de la prise de conscience. 27 % des salariés estiment ainsi qu’un signalement des écarts de rémunération devrait être mis en place au sein de leur organisation, soit une hausse de cinq points par rapport à l’année précédente.


Transférer cet article à un ami