Quelles compétences pour le manager de demain ?


Le mardi 10 juillet 2018 | Publi-reportage - Outils d'évaluation
Quelles compétences pour le manager de demain ?

L’accès massif à l’information, la mise en réseaux des individus ainsi que l’automatisation des tâches sont autant de changements sociétaux qui impactent la relation aux tâches, la vision du travail elle-même et les postures managériales associées au management d’équipe. Quelles compétences cognitives et comportementales ces leaders devront-ils mobiliser pour affronter les enjeux de demain ? Eléments de réponses.

L’esprit critique

A l’heure où les salariés sont abreuvés d’informations tout au long de la journée, où les entreprises jonglent avec une avalanche de données, nul doute que le manager de demain devrait faire preuve de recul. ʺCe changement sociétal, qui s’accélère, questionne notre esprit critique. Demain, la capacité des managers à bien identifier, évaluer, juger les informations sera critique pour résoudre des problèmes complexes » ʺ, estime Alexandra Didry, Directrice R&D au sein de PerformanSe.

La créativité

Les outils technologiques ont pour principal avantage de réduire le temps que les managers passent chaque jour sur des tâches à faible valeur ajoutée. De facto, ils impactent significativement notre manière de travailler. Ici aussi, le manager est en première ligne : on attendra de lui qu’il fasse preuve de créativité. ʺSon rôle sera non seulement de s’adapter aux nouveaux modes de travail mais aussi de chercher des idées et des modes de raisonnement qui vont au-delà de l’évidenceʺ, précise-t-elle.

Le sens de la collaboration

Développer le travail collaboratif est l’un des enjeux du manager de demain. Pour aider son équipe à gagner en efficacité, il devra instaurer un environnement de travail tourné vers la collaboration, la co-construction, le partage d’idées. Cette compétence est d’autant plus importante qu’aujourd’hui, la notion de « réseau » a trouvé de l’écho dans les entreprises. Intrinsèquement, le manager de demain devra aussi être un bon communicant pour favoriser la concentration collective de son équipe et le partage du savoir, dans un contexte de plus en plus virtuel et marqué par la diversité des profils, des cultures.

Le leadership

ʺL’autorité coercitive fondée sur l’obéissance aveugle et résignée ne fonctionne plusʺ, rappelle Erwan Deveze, dirigeant de Neuroperformance Consulting et consultant en neuromanagement pour le groupe Julhiet Sterwen. Là où le manager d’hier se distinguait par son autorité, était craint de son équipe, celui de demain se caractérisera par sa bienveillance. En tant que leader, il deviendra une source d’inspiration pour ses collaborateurs et incarnera les valeurs de son entreprise.

L’adaptabilité

La compétence n’est pas nouvelle... Pourtant, dans un monde qui change à vitesse grand V, où les environnements de travail évoluent, l’adaptabilité sera plus que jamais un trait de personnalité que le manager devra maîtriser dans le futur. Sa capacité à gérer la complexité sera également challengée. La persistance, également citée dans le socle de compétences critiques pour le 21e siècle du World Economic Forum, devra, de facto, être mobilisée pour affronter tous ces nouveaux défis.

Transférer cet article à un ami