Qu’est-ce qui motive les équipes en entreprise ?


Le jeudi 27 avril 2017 | Publi-reportage - Outils d'évaluation
Qu’est-ce qui motive les équipes en entreprise ?

Connaître les caractéristiques motivationnelles de son équipe permet de gagner en performance : c’est la conviction profonde de PerformanSe. Sur la base d’une étude réalisée auprès d’une centaine d’équipes de tailles et de secteurs d’activité différents par le biais de TEAM BOOSTER, son outil d’évaluation et de développement de la performance collective, l’éditeur a repéré 4 grandes motivations d’équipe à partir desquelles ont été définis 4 styles d’équipe.

Dès lors qu’au moins 2 collaborateurs travaillent sur des activités interdépendantes avec un objectif commun, ils forment une équipe. Reste que toutes les équipes - qu’elles soient composées de 2 ou 20 personnes - ne fonctionnent pas de la même manière…

  • Le style « méthodique »

Ce qui caractérise ces équipes, avant tout, ce sont des motivations de rigueur. Elles sont fiables et cherchent l’efficacité par le suivi d’une organisation réglée à l’avance. Elles peuvent avoir tendance à se mettre la pression pour respecter les process. ʺL’équipe « méthodique » cherche la fiabilité de son fonctionnement à travers les process qu’elle mobilise avec aisance. A contrario, elle peut présenter des difficultés à se remettre en cause,  à changer ses habitudes de travail si l’évolution n’a pas de sens ou n’est pas suffisamment rigoureuseʺ résume Arnaud Trenvouez, ingénieur R&D chez PerformanSe et spécialiste de l’activité collective.

  • Le style « compétitif »

Combativité, pugnacité, compétition interindividuelle, influence : les membres d’une équipe dite compétitive sont en quête d’ascendance et de pouvoir. Chaque collaborateur veut maîtriser son pré-carré - et tient à son indépendance.  Dans ce style d’équipe, on échange beaucoup - quitte à s’accrocher verbalement. ʺLe conflit n’est pas un problème car c’est souvent un débat, parfois intense, qui agit comme un moteur pour ces équipes qui aiment se challenger. En revanche, elles ont parfois du mal à trouver un consensusʺ constate Arnaud Trenvouez.

  • Les style « affinitaire »

Ces équipes se caractérisent avant tout par de fortes motivations d’appartenance. Ce qui importe au groupe, c’est le maintien de l’équipe et plus généralement de l’ambiance : chacun cherche à trouver sa place dans l’équipe, s’y sentir bien, faire corps avec le groupe - au risque parfois de tomber dans un refus des conflits ouverts ou dans un déni des problèmes. ʺDans ce style d’équipe, l’écoute, la conciliation et la coopération sont des valeurs clés. Les collaborateurs portent une grande attention à la vie de l’équipe, parfois au détriment de l’efficacitéʺ résume Arnaud Trenvouez.

  • Le style « agile »

On aurait aussi pu qualifier ces équipes de « créatives » tant elles aiment improviser. Le pire ennemi des équipes agiles, c’est l’ennui : elles ont sans cesse besoin de se renouveler dans leurs manières de travailler - et sont en quête perpétuelle de nouveautés. Plus l’environnement de travail est détendu, plus les collaborateurs sont à l’aise. ʺLes équipes agiles ont un goût prononcé pour le partage d’idées et pour la synthèse. Elles aiment avoir une vision globale des projets, ce qui peut poser des problèmes de méthodeʺ observe Arnaud Trenvouez.

Ces 4 styles d’équipe offrent des clefs de lecture intéressantes permettant aux équipes de mieux comprendre ce qui les motive, de prendre conscience des risques potentiels pouvant nuire à leur efficacité et d’adapter leurs modes de fonctionnement pour gagner en performance.

Découvrez comment entretenir la motivation de votre équipe, selon son style, en téléchargeant le guide PerformanSe.

Transférer cet article à un ami