"Notre objectif est de rendre les tests de personnalité moins intimidants", Yohan Ruso, Praditus


Par Aurélie Tachot | le mercredi 26 août 2015 | Test de personnalité
"Notre objectif est de rendre les tests de personnalité moins intimidants", Yohan Ruso, Praditus

Un an après avoir levé 1,3 million d’euros, Praditus continue de prendre de l’ampleur sur le marché des tests de personnalité. Après avoir convaincu les particuliers au cours d’une première phase de test, la start-up se tourne désormais vers les entreprises, comme l’explique Yohan Ruso, ancien directeur général d’EBay France, à l’origine de Praditus.

Quel est le positionnement de Praditus ?

La société Praditus – "être doué", en latin –  est née en mars 2014 avec pour objectif de rendre les tests de personnalité plus accessibles et moins intimidants. Notre plateforme de progression professionnelle, qui a été développée en anglais puis en français par des Docteurs en psychométrie et en management des compétences, s’adresse à trois types d’utilisateurs : les particuliers, notamment ceux qui sont en reconversion, les écoles et universités souhaitant éviter à leurs étudiants de vivre une grande désillusion en arrivant sur le marché de l’emploi, et les entreprises voulant répondre à des problématiques de mobilité interne, d’employabilité de leurs salariés et de gestion d’équipe.

Comment vos tests se différencient-ils ?

Plutôt que de se concentrer uniquement sur quelques traits de personnalité, nos tests vont au-delà et abordent cette composante de manière plus globale. Plus concrètement, ils sont composés de sept modules de 7 à 8 minutes sur la personnalité, les facteurs de motivation, l’intelligence émotionnelle, l’environnement de travail, la gestion du stress, l’intérêt au travail… Ces modules ont pour objectif est de déterminer l’environnement organisationnel auquel aspirent les salariés. La synthèse des résultats est, quant à elle, illustrée de graphiques : elle est donc lisible par les collaborateurs et n’a pas besoin d’être restituée par des professionnels.

Comment va évoluer votre plateforme ?

Après avoir achevé une première phase de test auprès de 100 000 utilisateurs particuliers, nous en lançons une deuxième, celle fois-ci auprès des entreprises. Nous réfléchissons actuellement à la structure tarifaire de notre plateforme pour les entreprises. Puisque nous aimerions qu’elles utilisent nos tests pour l’ensemble de leurs collaborateurs, et non qu’elles les réservent à certaines fonctions, nous pensons tabler sur des tarifs moins importants que ceux du marché. En attendant la rentrée, où nous arbitrerons sur ces tarifs, nous constatons que nos tests répondent à un besoin : depuis décembre, nous enregistrons, chaque mois, une croissance de 30 % du nombre d’utilisateurs.

Transférer cet article à un ami