Mercuri Urval se lance dans l’évaluation externe


Le mercredi 15 février 2012 | Test de recrutement
Mercuri Urval se lance dans l’évaluation externe

Mercuri Urval vient de créer un département spécialisé dans l’évaluation externe pour répondre à une demande pressante. L’occasion de mieux comprendre les rouages de cette prestation d’accompagnement.

 

Le cabinet de recrutement Mercuri Urval s’est lancé dans le délicat exercice de l’évaluation externe, poussé par des partenaires de longue date du monde de l’économie sociale (Croix-Rouge, Papillons Blancs, UDAPEI...). « Ils nous connaissaient sur nos champs classiques de développement des compétences, de gestion des talents et de recrutement. Ce sont eux qui nous ont alertés sur la problématique de l’évaluation externe », déclare Pierre-Jean Harlaux, directeur du département Management par l’amélioration continue, qui a vu le jour en 2011. Il faut dire que les acteurs du social et du medico-social doivent relever un défi de taille : le décret du 15 mai 2007 demande à ces 30 000 établissements de procéder à leur évaluation par un organisme habilité, d’ici le 1er janvier 2015.

 

Améliorer tout en mobilisant


L’évaluation vise à questionner les pratiques professionnelles, poser à l’écrit les modalités de recrutement, d’accueil des salariés, de mobilité, de formation. Mais surtout, elle mobilise l’ensemble des équipes dans l’élaboration de plans d’actions sur la durée. « L’enjeu est de faire de l’évaluation un levier au service du management. Cela doit permettre au directeur d’un établissement de fédérer ses collaborateurs autour de l’amélioration des services donnés aux usagers », souligne Pierre-Jean Harlaux.

 

L’évaluation externe en 5 étapes


L’évaluation externe, qui coûte entre 8 000 et 10 000 € en moyenne, se décline en cinq étapes :

 

1. Questionnaire


L’ensemble des collaborateurs répondent à un questionnaire qui a été validé par un comité de pilotage comprenant le directeur de l’établissement et les représentants des professionnels. On y retrouve principalement des questions permettant d’évaluer la qualité des services proposés, telles que : « La restauration, l’accompagnement, la sécurité répondent-ils aux besoins des usagers ? ».

 

2. Pièces techniques


Puis vient l’analyse des pièces techniques comme le livret d’accueil ou le rapport d’évaluation interne.

 

3. Evaluation sur site


Les consultants chargés de l’évaluation externe viennent ensuite à la rencontre du personnel et des usagers. Ils animent des groupes de discussion en fonction du public (personnel de santé, personnel administratif, usagers, proches...). L’objectif : leur soumettre les problématiques mises en lumière par le questionnaire afin de récolter leurs réactions et propositions.

 

4. Analyse


Toutes les données récoltées sont analysées afin d’élaborer un pré-rapport dans lequel le consultant émet des préconisations.

 

5. Présentation


Dernière étape de l’évaluation : la présentation de ce pré-rapport à l’établissement afin de vérifier que les différentes opinions sont bien représentées. L’évaluation se termine par la remise du rapport définitif au gestionnaire de l’établissement.

 

Aurélie Le Caignec

 

 

 

 

Transférer cet article à un ami