5 clés pour comprendre le wanagement


Le mardi 24 avril 2012 | Outils d'évaluation
5 clés pour comprendre le wanagement

Dès les premières pages du Wanagement, le lecteur comprend que les trois auteurs – Benjamin Chaminade, consultant RH, Armand Mennechet, DRH, et Pierre-Yves Poulain, entrepreneur et ancien délégué général de l’ANDRH - ont décidé de déstabiliser notre vision du management classique.


1. Faire la différence

 

« On se base sur le fait qu'il faut être différent plutôt qu'excellent », commence Benjamin Chaminade, co-auteur de l'ouvrage. Quand on lui demande où les auteurs ont trouvé les expérimentations proposées, il répond : « quand nous sommes dans une pièce, nous cherchons toujours à nous asseoir à côté du plus bizarre. Et si le plus bizarre c'est nous, ajoute-t-il, et bien nous changeons de pièce ».


2. Revoir son système de valeurs

Pour Benjamin Chaminade, les valeurs classiques de l'entreprise arrivent en fin de cycle : « nous avons été élevés pour être des salariés, payés à l'heure. Mais aujourd'hui, nous voulons surtout apporter de la valeur à l'entreprise ». Le wanager, très lié à la génération Y, rejette aussi l'idée que le plus fort dans une entreprise c'est celui qui a la plus grande longévité ou que le plus faible c'est « le jeune qui ne sait encore rien ». Le wanager pourra ainsi envoyer les jeunes salariés former les plus anciens aux réseaux sociaux.

 

3. Ne pas se reposer sur ses lauriers

« Avec une entreprise, en ce moment, je réfléchis à la destruction de son business modèle, nous confie Benjamin Chaminade. Sachant que ce modèle permet d'engranger +20% de chiffre d'affaires depuis 5 ans. Mais comme il commence à être copié, les dirigeants veulent repartir en avant pour surprendre à nouveau leurs clients et concurrents. »

 

4. Avancer étape par étape

« Si vous voulez fermer votre boîte, suivez toutes les expérimentations à la lettre ! », plaisante Benjamin Chaminade qui qualifie plutôt son ouvrage de « poil à penser ». L'ouvrage est construit comme un parcours à étapes, chaque chapitre correspondant à une ceinture de judo différente. La  ceinture blanche, est une interrogation sur la vie personnelle. La deuxième se focalise sur sa carrière. « Et une fois, que le lecteur a compris ce qui faisait sa différence, il est temps d'apprendre à bien s'entourer, c'est l'étape trois », poursuit Benjamin Chaminade. Ainsi de suite, jusqu'à la fameuse ceinture noire.

 

5. Aller toujours plus loin

Les auteurs du Wanagement aimeraient décliner le concept avec d'autres ouvrages. Mais d'ici là, la suite se trouve sur internet : « sur notre blog, nous distillons des éléments qui ne sont pas dans le livre parce que l'éditeur les trouvait trop rentre-dedans, explique Benjamin Chaminade, et dans un avenir proche, nous aimerions laisser la parole à des lecteurs qui ont fait des expériences de wanagement ». L'idée étant d'alimenter Le Wanagement de cas concrets.

 

Haude-Marie Thomas

 

Pour en savoir plus, Le Wanagement aux éditions Dunod

 

Transférer cet article à un ami