Le management à l’aube d’une révolution !


Le mardi 10 juillet 2018 | Publi-reportage - Outils d'évaluation
Le management à l’aube d’une révolution !

La révolution de l’information et de la communication n’a pas épargné le monde de l’entreprise, encore moins le champ d’action des managers. Ces derniers doivent désormais composer avec des outils digitaux favorisant l’immédiateté, mais aussi des formes de travail hybrides. Et si ces nouvelles tendances les encourageaient à réinventer leurs pratiques ? Une question soulevée par PerformanSe à l’occasion de son événement PerformanSe Day.

Le changement devient la norme, y compris dans l’entreprise. Dans ce contexte de remise en question permanente, des nouveaux modes de travail trouvent de l’écho au sein des organisations. Les pratiques managériales suivent, à leur tour, la même cadence et sont ainsi challengées de toute part et par toutes les strates hiérarchiques de l’entreprise. ʺLe mode de management vertical et coercitif explose. Il ne correspond plus aux exigences actuelles des salariésʺ, confirme Erwan Deveze, dirigeant de Neuroperformance Consulting et consultant en neuromanagement pour le groupe Julhiet Sterwen. Outre les facteurs sociétaux que l’on connaît – l’accès massif à l’information, l’automatisation des tâches… – les synergies entre l’intelligence artificielle et l’intelligence humaine ainsi que la valorisation de l’intelligence émotionnelle questionnent les compétences des managers du futur. ʺDemain, les compétences techniques ne suffiront plus. Les compétences cognitives et comportementales susciteront davantage d’intérêt au sein des entreprisesʺ, explique Alexandra Didry, Directrice R&D chez PerformanSe. Parmi les 16 compétences du 21e siècle citées dans le « World Economic Forum », ʺquatre sont d’ailleurs directement corrélées à leur capacité à affronter le changement : ʺla pensée critique, la créativité, la collaboration et la communicationʺ, cite-t-elle.

La promesse des neurosciences

Au-delà des compétences que les managers de demain devront consolider, les avancées des neurosciences, qui vivent actuellement un âge d’or en matière de recherche fondamentale, pourraient-elles leur venir en aide ? Pour Erwan Deveze, la réponse est oui. ʺLes neurosciences nous apportent aujourd’hui une connaissance fine de notre fonctionnement cérébral et constituent une opportunité de manager plus efficacement les équipesʺ, précise-t-il. A la clé ? De la compétitivité et de la productivité pour les entreprises et du bien-être, de l’épanouissement et de l’accomplissement personnel pour les salariés. Côté manager, les neurosciences semblent particulièrement prometteuses en leur donnant la possibilité de mieux décrypter les comportements des membres de leur équipe, de lever les résistances au changement et d’affirmer leur leadership. Comment ? En écoutant leurs émotions. ʺNous pensons raisonner à partir d’éléments objectifs. En fait, nos décisions sont prises via notre circuit émotionnel. Même dans les choix économiques, ce sont les émotions qui sont à la commandeʺ, explique Bernard Anselem, médecin et consultant en neuropsychologie appliquée à l’entreprise. De facto, pour accompagner leurs équipes, les managers peuvent et doivent impérativement préparer leur cerveau. ʺDévelopper leur intelligence émotionnelle, mais aussi relationnelle et situationnelle sont les véritables défis du manager de demain. Une évolution indispensable, fascinante et prometteuse !ʺ, conclut Erwan Deveze.

Transférer cet article à un ami