TOSA : futur test informatique de référence ?


Le mercredi 18 janvier 2012 | Outils d'évaluation
TOSA : futur test informatique de référence ?

Lancé en 2011 par ISOGRAD, le TOSA est un standard d’évaluation et de certification des compétences en informatique. Une première pour cette discipline largement répandue dans le monde professionnel.

 

Les certifications en langues sont légion : TOEFL et TOEIC pour l’anglais, DELF et DALF pour le français. Mais à ce jour, personne ne s’était encore attardé sur la création d’un tel outil d’évaluation pour l’informatique. « C’est un langage commun que tout le monde utilise à longueur de journée. Pourtant, il n’existait pas de test de référence », livre Matthieu Lattes, président d’ISOGRAD. C’est en partant de ce constat, que la société a imaginé le TOSA (Test On Software Applications), un standard d’évaluation et de certification qui sera applicable à travers le monde.

 

Suite Microsoft Office

 

Pour le moment, le TOSA a réalisé des tests qui se basent sur les logiciels de la suite Microsoft Office tels que Word, Excel ou Power Point. Mais ISOGRAD entend développer son offre dans le futur en s’intéressant aux langages de programmation de type Java, J2EE ou C++. Ce standard a également été conçu de manière innovante, misant sur le cloud computing et une méthode d’évaluation adaptative. « Sur un sujet donné, le niveau de questions va évoluer en fonction des réponses du candidat. Nous sommes les premiers en Europe à utiliser cette technologie adaptative sur les outils informatiques. Le tout fonctionnant à partir d’un serveur virtuel », précise Matthieu Lattes.

 

Le TOSA vise deux grands types de cible : l’éducation et les entreprises. Dans le premier cas, l’outil s’adresse à des étudiants en quête de certification qu’ils pourront faire valoir auprès des recruteurs. Dans le deuxième cas, le TOSA prend davantage la forme d’un outil d’évaluation à l’intention des salariés. « Il peut permettre de mieux cibler les formations en entreprise ou en évaluer l’impact avant-après », ajoute le président.

 

20 000 tests en 2012

 

Quelques mois après son lancement, ISOGRAD peut déjà compter sur une vingtaine de gros clients (HEC, l’Université de Bretagne, la banque Nomura, le cabinet d’avocats Bredin Prat...). Jusqu’ici 4 500 tests et 135 000 questions ont été passés par les écoles, les universités, les centres de formation et les entreprises. « Notre objectif est d’atteindre les 20 000 tests en 2012 », souligne Matthieu Lattes. D’ici la fin de l’année, une quarantaine d’établissements agréés devraient être en mesure de proposer le TOSA et de délivrer les certifications. Ne reste plus ensuite qu’à partir à la conquête du marché mondial.

 

Aurélie Le Caignec

Transférer cet article à un ami