"Un sentiment de fierté d’appartenance au groupe a émergé chez nos collaborateurs", Jean Agulhon, Renault


Par Aurélie Tachot | le jeudi 11 juin 2015 | Marque employeur
"Un sentiment de fierté d’appartenance au groupe a émergé chez nos collaborateurs", Jean Agulhon, Renault

L’embellie du secteur automobile profite au groupe Renault, qui formule, pour 2015, de fortes ambitions en matière de recrutement de jeunes diplômés, comme l’explique Jean Agulhon, DRH France de Renault, présent, pour la première fois, le Challenge du Monde des Grandes Ecoles et Universités.

Pourquoi avez-vous souhaité participer à cet événement ?

En 2015, nous devrions recruter 1000 nouveaux collaborateurs en CDI – 500 cols bleus et 500 cols blancs – dont 600 à 700 jeunes diplômés sur des postes en fabrication, qualité, logistique, commerce, marketing, digital… En parallèle, nous embaucherons 1000 apprentis pour nos usines et nos ateliers d’ingénieurs. Le Challenge du Monde des Grandes Ecoles et Universités était donc l’occasion, pour Renault, de mettre un pied dans le monde étudiant, non pas dans le cadre d’un salon, mais à l’occasion d’un évènement qui nous ressemble.

Que retenez-vous de cette première participation ?

C’est plutôt rare de retrouver, dans une même unité de temps et de lieu, les grandes écoles et les universités. Cela nous a permis de cibler une grande variété de profils, des titulaires d’un CAP aux futurs diplômés des écoles d’ingénieurs, en passant par les étudiants en BTS, DUT, Licence… Ce qui nous a également plu, c’est de pouvoir valoriser les valeurs du sport, très importantes chez Renault, comme la solidarité, le sens dépassement, l’ouverture aux autres. C’est la raison pour laquelle nous avons sponsorisé l’épreuve d’athlétisme du 4x100 mètres.

La journée vous a-t-elle permis de fédérer vos équipes ?

Oui, l’événement s’est également joué en interne puisque 100 collaborateurs de chez Renault ont été présents sur notre stand, qui n’a pas désempli de la journée ! Les étudiants ont interrogé cette communauté d’experts sur les types de profils que nous recherchions, la manière dont ils pouvaient réussir un entretien de recrutement, les nouvelles technologies que nous mettions en œuvre au sein de nos véhicules… J’ai été frappé du sentiment de fierté d’appartenance au groupe qui a émergé chez nos collaborateurs, qui étaient ravis de transmettre leurs savoirs aux jeunes.

Transférer cet article à un ami