Digital RH - L’impact des réseaux sociaux sur la marque employeur


Le vendredi 18 octobre 2013 | Marque employeur
Digital RH -  L'impact des réseaux sociaux sur la marque employeur - D.R.
Linkedin, Facebook, Twitter… Aujourd’hui, les réseaux sociaux ont profondément bouleversé la communication des entreprises. Mais comment tirer profit de ces nouveaux outils pour développer la marque employeur ? Voici les éléments de réponse abordés lors de la conférence intitulée « Réseaux sociaux, marque employeur… » organisée par le Club DéciDRH sur le colloque Digital RH



Linkedin : premier réseau professionnel international

Avec 238 millions de membres dans le monde et 182 millions de visiteurs uniques chaque mois, Linkedin est devenu en quelques années une plateforme incontournable pour travailler son identité et ses opportunités professionnelles. La particularité des membres ? Ces derniers sont très actifs et viennent régulièrement sur le réseau, permettant ainsi de faire rayonner une marque employeur. « Aujourd’hui, l’identité des employés est la première marque des entreprises sur les réseaux sociaux », rappelle Fabrice Offret, directeur grands comptes chez Linkedin. Les collaborateurs représentent donc sur les réseaux sociaux les meilleurs ambassadeurs pour véhiculer l’image de la marque employeur. Et cela, certaines entreprises l’ont bien compris… 

Steria : une expérience réussie sur Linkedin

Pour Alexis Guillotin, directeur du recrutement et de l’intégration chez Steria France : « Il est aujourd’hui fondamental pour une entreprise d’avoir une homogénéité entre une image véhiculée en interne et en externe, de pouvoir marquer son identité, mais aussi de pouvoir se différencier ». Depuis 2 ans, Steria a renforcé sa présence sur les réseaux sociaux : Twitter, Linkedin et Facebook. C’est en constatant la forte présence de ses employés sur Linkedin - 12 320 membres sur près de 20 000 employés - que Steria a décidé de mettre en place des plans d’action. « Linkedin fournit aux entreprises des données leur permettant de prendre des orientations stratégiques en termes de positionnement », met en avant Fabrice Offret. Pour Steria, l’opération a porté ses fruits puisque son indice d’attractivité sur Linkedin est passé de 8,8 % à 12,4 % en une année. Parmi les actions mises en place, on retrouve : des incitations à s’inscrire sur les réseaux sociaux au travers de newsletters, mais aussi à participer aux groupes de discussion afin de véhiculer une bonne image de la marque employeur.

ING Direct mise sur Twitter

Pour développer sa marque employeur, ING Direct, première banque en ligne française, a, pour sa part, misé, sur l’ouverture il y a 3 ans d’un compte Twitter RH. L’objectif ? « Soutenir la proposition de valeur employeur en interne et en externe et travailler la marque employeur à faible coût puisque Twitter est gratuit », explique Muriel Rocher, directrice des ressources humaines chez ING France. L’outil Twitter permet, en effet, de rester proche à la fois des candidats, des collaborateurs, mais aussi des partenaires de l’entreprise et répond à une nouvelle tendance qui est celle de vouloir donner son avis sur tout. Mais pour Muriel Rocher, si la présence sur les réseaux sociaux est aujourd’hui incontournable pour une marque employeur, elle peut également comporter certains risques : « Pour contourner ces freins, nous avons beaucoup travaillé sur la prévention avec le déploiement de vidéos et de formations au sein du groupe, la mise en place d’une annexe au règlement intérieur ou encore, d’une veille avec le service marketing ». Pour mener à bien ce projet, la banque a défini le rôle de chacun - porte-parole, ambassadeurs… - et a précisé aux collaborateurs ce qu’ils pouvaient ou non communiquer. 

Le Crédit Agricole recrute sur Facebook

Le Crédit Agricole a, quant à lui, fait le pari de la communication digitale dans le cadre d’une grande campagne de recrutement lancée en mai 2012 sur Facebook. Intitulée SOS Apprentis cette campagne de recrutement qui avait pour objectif l’embauche de 3 000 apprentis a remporté le Grand Prix Or de la Créativité RH. « Nous avons créé une web-série qui a été diffusée pendant 2 mois à destination de jeunes étudiants en recherche d’alternance, en prenant le parti pris d’un ton décalé et innovant », explique Sophie Serratrice, directrice de la marque employeur et recrutement groupe du Crédit Agricole. Résultat : la campagne lancée sur Facebook a très vite réuni plus de 8 000 fans et a permis un accroissement de la visibilité de la marque employeur et de nombreuses retombées presse. « Le Web et les réseaux sociaux permettent d’avoir une approche très segmentée, bien ciblée avec un budget nettement moins important », conclut Sophie Serratrice.

Stéphanie Marpinard

Transférer cet article à un ami