Marque employeur  : Disneyland Paris et Total dévoilent leurs bonnes pratiques


Le mardi 19 août 2014 | Marque employeur
Marque employeur : Disneyland Paris et Total dévoilent leurs bonnes pratiques - D.R.
Si de nombreuses entreprises s’intéressent à leur marque employeur, rares sont celles à avoir mené des projets aboutis sur le sujet. A l’occasion d’une conférence qui s’est déroulée mi-juin à Paris, l’agence Quatre Vents en a réuni deux - Disneyland Paris et Total - qui ont accepté de partager leurs retours d’expériences

Comment développer sa marque employeur ? Même si elle ne cesse d’alimenter de nombreuses conférences, la question taraude toujours autant les entreprises. Les groupes Disneyland Paris et Total, récemment invités par l’agence Quatre Vents, pensent avoir trouvé un début de réponse. Afin de capitaliser sur l’image de rêve véhiculée par son parc d’attraction, Disneyland Paris s’est par exemple engagé, en septembre 2011, à construire sa marque employeur. « Notre première action a été de mener une enquête, dont les résultats nous ont permis de connaître les critères qui encourageaient les candidats à postuler chez nous, les profils types des personnes intéressées par nos offres et les pays dans lesquels il fallait faire du sourcing en priorité », explique Daniel Dreux, vice président des ressources humaines.

Une campagne de recrutement décalée

Après avoir construit une véritable vision, Disneyland Paris a lancé la campagne de communication RH « Faire rêver, c’est un métier », déployée au travers d’affiches. Sa particularité, c’est qu’elle a mis en scène les propres salariés du groupe qui ont, pour l’occasion, passé un casting. « Grâce à cette campagne, qui a trouvé une résonnance en interne, nous avons récolté quatre fois plus de CV qu’en moyenne. Pour installer notre marque employeur sur le long terme, nous allons désormais la décliner à l’échelle européenne et présenter nos différents métiers en vidéo », précise-t-il. Contrairement à Disneyland Paris, Total n’a pas bâti les fondations de sa marque employeur sur son image attractive. « Notre entreprise a beau être connue en France, elle appartient à l’industrie pétrolière, qui n’est pas sexy, souligne Monique Simon, en charge des relations écoles chez Total. Notre enjeu a donc d’abord été de faire connaitre notre secteur d’activité avant les activités du groupe. »

Etudiants et salariés réunis autour d’un projet

Pour se rendre visible des jeunes talents, Total a créé, il y a 5 ans, un site web destiné aux étudiants appelé Total Campus. Pour le groupe, l’objectif était double : développer ses relations avec les écoles et les universités et créer une communauté dynamique sur Internet. Fort de 120 000 visiteurs uniques chaque mois, ce portail présente aujourd’hui les métiers du Total et ses actualités RH. Afin de donner davantage de portée à cette initiative, la création de ce site web a été enrichie d’un programme d’ambassadeurs « durant lequel environ soixante collaborateurs justifiant de cinq à dix années d’ancienneté sont en binômes avec des étudiants de deuxième année d’écoles ou d’universités partenaires afin d’organiser des évènements comme des conférences ou de faire des exposés sur nos futurs challenges », conclut-elle.

Aurélie Tachot

Transférer cet article à un ami