Les coulisses de DDay, l’opération de recrutement accéléré de Deloitte


Le jeudi 27 février 2014 | Marque employeur
Les coulisses de DDay, l’opération de recrutement accéléré de Deloitte - D.R.
Le cabinet d’audit et de conseil a convié soixante jeunes diplômés à vivre une demi-journée de recrutement inédite ponctuée d’entretiens, de tests, d’ateliers et de rencontres. Appelée DDay, cette opération, que Deloitte réitère pour la troisième fois, repose sur une recette simple mais efficace, dont voici quelques secrets

Les locaux de Deloitte se sont transformés en un vaste campus, le mercredi 12 février dernier, à Neuilly-sur-Seine. Pour la troisième année consécutive, le cabinet d’audit et de conseil qui recrute chaque année près de 800 juniors et 400 stagiaires, a convié 60 jeunes diplômés, préalablement sélectionnés par les équipes RH du groupe, à une opération de recrutement aux allures de marathon. Durant une demi-journée, les auditeurs en herbe ont passé un test d’anglais, un test d’analyse de profil personnel, un entretien de recrutement, ont participé à un atelier de négociation mené par un ancien membre du Raid et ont rencontré Taïg Khris, l’athlète français le plus titré en sport extrême. Objectif de la manœuvre ? « Toucher, grâce au caractère innovant de l’opération, des jeunes candidats issus de l’école qui ne nous auraient pas spontanément envoyé leurs candidatures, en particulier les ingénieurs, qui ont une vision relativement restrictive de nos métiers et leur faire comprendre, par le témoignage de Taïg Khris, qu’il est primordial, lors de sa carrière, de sortir de sa zone de confort », explique Jean-Marc Mickeler, DRH de Deloitte France. En plus d’attirer la sympathie des jeunes talents, l’opération permet également au cabinet d’élargir son sourcing, qui se constitue principalement d’élèves issus d’écoles de commerce.

Opérationnels et RH, parties prenantes du projet

Pour Jean-Marc Mickeler, plusieurs ingrédients font de cette opération un évènement réussi. Primo, chaque année, le cabinet d’audit s’engage à donner aux jeunes diplômés une réponse sous 24 heures et, pour les plus convaincants, un CDI, un contrat d’apprentissage ou un stage. Secundo, « nous leur faisons également une promesse en termes d’employabilité puisque nous leur offrons la possibilité d’enrichir leurs savoirs via un atelier sur la négociation commerciale et de mieux connaître leurs traits de personnalité en leur remettant, à l’issue d’un test, un narratif d’une page et demie riche d’enseignements pour leur future carrière. L’objectif étant qu’ils passent un moment agréable, quelle que soit l’issue de la journée », précise-t-il. L’opération DDay permet enfin au cabinet de valoriser sa marque employeur mais aussi et surtout de susciter l’intérêt de ses équipes en interne. En plus des professionnels RH, qui débutent, en janvier, le tri des 1000 candidatures reçues dans le cadre de l’opération, environ 80 managers opérationnels sont mobilisés durant la demi-journée pour mener les entretiens de recrutement et échanger, avec les futures recrues, sur la vision qu’ils ont de leur métier. Cette année, 41 candidats sur les 60 ont été retenus par leurs soins. Malgré les ressources mobilisées, le coût de l’opération reste raisonnable, d’après le DRH. « C’est le même coût d’acquisition qu’une présence à un forum écoles », conclut-il.

Aurélie Tachot

Transférer cet article à un ami