Kalaapa lance un dispositif d’analyse de la marque employeur


Par Aurélie Tachot | le mercredi 30 juillet 2014 | Marque employeur
Kalaapa lance un dispositif d’analyse de la marque employeur

L’agence de communication Kalaapa vient de créer le Digital Employer Brand Review (DEBraR), une offre de services permettant aux entreprises souhaitant affiner leur stratégie digitale de faire analyser leur site carrière, leur marque employeur et leur réputation numérique.

Après avoir accompagné pléthore d’entreprises dans l’élaboration de leur communication RH, l’agence Kalaapa s’est aperçue qu’il subsistait une profonde méconnaissance de la construction de la marque employeur. "Le marché RH n’est pas encore mâture. Les entreprises s’emparent aujourd’hui des réseaux sociaux sans pour autant faire une analyse de leur site carrière, qui est pourtant l’un des supports les plus efficaces pour véhiculer une marque employeur. Elles ignorent, par exemple, que la première richesse de leur site emploi, en l’occurrence leurs offres, ne sont pas scannées par Google. C’est un manque à gagner en matière de référencement", explique Arnaud Pottier Rossi, directeur associé de Kalaapa. Pour les aider à bien construire leur communication RH, l’agence de communication, qui a raflé la médaille d’or lors de la 6e édition du Grand Prix de la Créativité RH pour la création du site carrière socialisé de CGI, a décidé de lancer un dispositif appelé Digital Employer Brand Review (DEBraR). Il consiste à effectuer une cartographie digitale de la marque employeur d’une entreprise afin, dans un second temps, de passer à l’action.

Soixante paramètres d’analyse à la loupe

A l’occasion de ce travail d’analyse, une soixantaine de critères est passée au crible : le nombre de liens entrants vers le site carrière, l’efficacité du référencement naturel RH… A propos du site carrière, Kalaapa analyse, par exemple, la qualité de la présentation des processus de recrutement, la gestion de la relation avec les candidats, la cohérence des contacts corrélés aux métiers de l’entreprise… L’axe social est, lui aussi, largement étudié. Outre la fréquence des messages postés sur les comptes Twitter, Viadeo, LinkedIn…, Kalaapa décrypte la ligne éditoriale des interventions et les cercles d’influence des chargés de recrutement. "Pour analyser l’e-réputation des entreprises, nous scannons, durant six mois minimum, l’ensemble des empreintes digitales RH sur les réseaux sociaux, les forums et les blogs. Nous réalisons ensuite un état des lieux sur les actions perçues comme positives ou négatives sur le web. Afin d’aider les sociétés à se positionner, nous comparons enfin ces résultats avec cinq entreprises concurrentes choisies par notre client", précise Arnaud Pottier Rossi. Le ticket d’entrée se situe à partir de 15 000 euros, en fonction de la structure de l’entreprise, de la richesse de son information, du nombre de langues concernées.

Transférer cet article à un ami