"Être inclusif, ça s’apprend"


Par Gaëlle Fillion | le jeudi 30 août 2018 | Marque employeur
"Être inclusif, ça s’apprend"

Durant tout l’été, la rédaction d’Exclusive RH donne carte blanche aux acteurs des RH et de l’emploi ! Cette semaine, c’est Caroline Bloch, directrice des ressources humaines de Microsoft, qui prend la parole sur la « culture de l’inclusion » : étape ultime des politiques de diversité en entreprise et levier de l’innovation.

"On parle beaucoup, y compris chez Microsoft, de l’importance de la diversité en entreprise. Mais comment passer d’une série d’actions en faveur de la diversité à une vraie culture de l’inclusion ?

L’inclusion en entreprise, c’est la capacité de tous les collaborateurs et de tous les managers à valoriser la différence pour en faire un atout. A mon avis, c’est une des clés majeures pour développer à la fois le bien-être au travail et l’efficacité collaborative. C’est aussi la condition sine qua non de l’innovation et de l’entreprise durable.

On réduit souvent la diversité à la question du genre, en particulier dans l’informatique. Pourtant, le handicap ou l’intergénérationnel sont aussi des enjeux clés. Quatre générations cohabiteront bientôt au sein de l’entreprise. Il faut être un manager sacrément inclusif pour les faire travailler ensemble. Tout le monde n’a pas les mêmes besoins ; les rythmes de vie sont différents. Chez Microsoft, nous avons créé un congé pour « temps familiaux » et rallongé la durée des congés maternité et paternité, par exemple.  

Rares sont ceux qui font exprès de ne pas être inclusifs. L’inclusion requiert une hypervigilance, une bonne connaissance de soi et un entraînement permanent.  Nous avons d’ailleurs développé un petit module de e-learning, Unconscious bias, pour nous aider à prendre conscience de nos propres biais inconscients.

Être inclusif, ça s’apprend. Car, par nature, ce qui n’est pas pareil est toujours un peu compliqué."

Transférer cet article à un ami