Diversité : les entreprises et les écoles passent à l’action


Par Aurélie Tachot | le jeudi 11 juin 2015 | Marque employeur
Diversité : les entreprises et les écoles passent à l’action

Au cours d’un débat, qui s’est déroulé durant le Challenge du Monde des Grandes Ecoles et Universités, les entreprises et les écoles ont échangé leurs bonnes pratiques en faveur de la diversité. Coaching, actions de networking, formations adaptées…: extraits des initiatives les plus originales.

Des ateliers de coaching initiés par Nestlé

Pour encourager ses équipes à s’ouvrir à des profils de tous horizons, Nestlé organise, tous les premiers mercredis du mois, des ateliers de coaching au cours desquels des managers rencontrent des jeunes envoyés par les universités, écoles et missions locales. "Ces rencontres, qui se déroulent au sein de notre siège de Noisiel, permettent à ces étudiants d’échanger sur le CV, la lettre de motivation et l’entretien et à nos managers de nouer des contacts. En l’espace de deux ans, nous avons ainsi doublé notre nombre d’apprentis", indique Cécile Delestre, directrice attraction des talents.

EDF aide ses managers à lutter contre l’homophobie

L’électricien a décidé de s’attaquer à un tabou : la lutte contre l’homophobie. Pour permettre à ses managers et ses responsables RH de mieux traiter les situations de tension autour de cette problématique, le groupe a rédigé "un guide donnant des repères et réexpliquant les droits de chaque salarié", explique Luis Molina, directeur emploi et développement des salariés. En parallèle, EDF encourage les collaborateurs concernés à faire leur "coming-out administratif, afin, notamment, de bénéficier des mêmes avantages que les hétérosexuels lorsqu’ils se marient", ajoute-t-il.

Des programmes adaptés aux sportifs à Paris Dauphine

Les sportifs de haut niveau et les artistes de conservatoire souhaitant décrocher un diplôme bénéficient de plusieurs aménagements au sein de l’Université Paris-Dauphine. Non seulement leurs horaires de cours sont adaptés en fonction de leurs sessions d’entraînement ou de répétition, mais ils ont également la possibilité de "faire les deux premières années de Licence en trois ans", explique Laurent Batsch, président de l’université. Un programme rendu possible grâce à des modules d’e-learning, qui permettent à ces profils d’avoir davantage de souplesse dans leur apprentissage.

Un réseau dédié aux femmes chez Renault

Le constructeur automobile s’est fixé l’objectif de recruter 30 % de femmes dans les filières techniques et 50 % dans les autres. "Et dénombrer, d’ici 2016, 25 % de femmes sur les postes-clé de l’entreprise à l’échelle mondiale", souligne Florence Dumez, DRH des fonctions support. Début 2010, Renault a donc créé le réseau Women@Renault dans l’objectif de féminiser ses équipes. Toute l’année, cette communauté de femmes se rencontre autour de temps informels, de conférences, de débats… Des actions de mentoring sont également menées pour accueillir les jeunes recrues féminines.

L’Université de Nanterre accompagne les délinquants

Depuis plus de 10 ans, l’Université Paris-Ouest Nanterre-La Défense ouvre ses portes à des jeunes ayant commis des actes de petite délinquance. Pour leur redonner le goût d’apprendre, des programmes de formation de 3 à 6 mois ont, par exemple, été conçus. En parallèle, "les étudiants et les professeurs de l’université interviennent dans les maisons d’arrêt pour donner aux détenus et aux personnels de l’administration pénitentiaire, des cours de droit pénal, d’histoire…", raconte Jean-François Balaude, président de l’université.

Transférer cet article à un ami