Comment prévenir les comportements « handiphobes » ?


Le mardi 02 avril 2019 | Marque employeur
Comment prévenir les comportements "handiphobes" ? - D.R.
Alors que le gouvernement souhaite faire de l’entreprise inclusive son cheval de bataille, les préjugés restent l’un des principaux freins à l’intégration des personnes en situation de handicap dans le monde du travail. Comment sensibiliser l’ensemble des salariés d’une entreprise au sujet du handicap 

 ? Focus. 

Définir et corriger les comportements stigmatisants

« Plus que des comportements que l’on pourrait qualifier d’handiphobes, on assiste le plus souvent à un manque d’attention et de considération de la part de collaborateurs vis-à-vis de leurs collègues en situation de handicap », constate David Herz, co-fondateur de l’agence de communication Tell Me The Truffe, spécialisée sur le handicap et la diversité. Dans ce cadre, l’intention n’est pas délibérée de nuire à la personne handicapée, mais plutôt de préférer ignorer cette différence par manque de bienveillance ou par peur de mal faire. « C’est le fait de ne pas tenir compte des besoins spécifiques d’une personne en situation de handicap : s’adresser de dos à un collègue malentendant, proposer une réunion à un collaborateur à mobilité réduite dans une salle excentrée », illustre David Herz.

Sensibiliser aux besoins spécifiques

Pour prévenir ces comportements inadaptés, il est essentiel de sensibiliser l’ensemble des salariés de l’entreprise sur les problématiques liées au handicap. L’objectif ? Dédramatiser le sujet. « Pour travailler avec une personne en situation de handicap, aucune formation particulière n’est nécessaire. Le bon comportement relève du bon sens et de l’attention portée aux besoins spécifiques de la personne », souligne David Herz, à l’origine de l’opération « Quel collègue êtes-vous ? », permettant d’aider les salariés à adopter les bons comportements avec leur collègue en situation de handicap. Les bonnes pratiques ? Veiller à ce qu’un collaborateur diabétique puisse déjeuner à heure fixe et bénéficier de pauses plus longues pour ses injections ou encore envoyer des documents avec des caractères suffisamment gros à une personne malvoyante.

Mettre en place une communication proactive

Conférences, débats, films, flyers, pièces de théâtre… peu importe la forme, tant qu’il y a le fond ! Le handicap ne doit pas être traité comme un sujet tabou. La mise en place de communications sur le sujet va ainsi permettre d’instaurer un climat de confiance et faire en sorte que le collaborateur qui a des besoins spécifiques ose en parler. Aujourd’hui, encore trop de salariés en situation de handicap hésitent à se manifester par peur d’être discriminés et ne réalisent pas toujours ce que l’entreprise va pouvoir faire pour eux. « Dans cette optique, l’entreprise ne doit pas hésiter à inciter ses salariés concernés à devenir des ambassadeurs de sa politique handicap », conclut David Herz.

Stéphanie Marpinard

Transférer cet article à un ami