Attirer et fidéliser ses salariés  : les 6 erreurs à ne pas commettre


Le vendredi 01 mars 2013 | Publi-reportage - Marque employeur
Attirer et fidéliser ses salariés  : les 6 erreurs à ne pas commettre - D.R.

Tel un homme qui empeste le déodorant lors d’un premier rendez-vous ou une actrice qui a choisi la mauvaise robe pour les Oscars, nos efforts pour paraître attractif, intéressant et professionnel ne sont pas toujours concluants. La pire des situations ? Quand ces efforts ont carrément l’effet inverse. Une situation qu’on rencontre malheureusement assez souvent dans le processus de recrutement.

Parce qu’il n’est pas facile pour les employeurs, les recruteurs, et autres responsables RH de se mettre dans la peau des candidats, il leur arrive de ne pas remarquer les petits détails qui ont tendance à repousser les salariés potentiels plutôt qu’à les attirer. Si vous ne voulez pas abîmer votre marque employeur ou anéantir vos chances de recruter les meilleurs talents, vous devez connaître les 6 erreurs qui risquent de les faire fuir.

1. Vous avez une mauvaise e-réputation

Les candidats d’aujourd’hui sont plus débrouillards que jamais, et surtout ils ont à leur disposition des outils qui leur donnent accès à des informations cruciales en quelques clics. Avec des sites comme OpentoJob, NosEntreprises ou encore Meilleures-Entreprises, il devient facile de savoir ce que les salariés pensent réellement de leur entreprise, les systèmes de notation révélant des opinions bien tranchées. En surfant sur ces outils et en effectuant une recherche Google, vous découvrirez ce que vos employés disent de vous - et donc ce que les candidats apprennent sur vous. A partir de là, il ne vous reste qu’à mettre en place une stratégie de gestion de votre e-réputation.

2. Votre site n’est pas mobile

Développement des tablettes et smartphones oblige, les candidats mobiles sont de plus en plus nombreux… Et ils veulent avoir accès à votre site n’importe où, n’importe quand. S’il n’est pas optimisé pour ces outils, vous apparaîtrez comme un employeur dépassé par la technologie. Pire : les talents risquent de déguerpir et de se réfugier chez vos concurrents qui, eux, ont adopté la mobilité. La solution CB Mobile répond parfaitement à cet enjeu puisqu’elle vous permet d’avoir votre propre site carrière mobile.

3. Il y a des fautes dans vos offres d’emploi

Les fautes d’orthographe, de grammaire et de frappe dans un CV ou une lettre de motivation vous agacent ? Sachez que cela marche dans les deux sens : les candidats aussi s’énervent en voyant des offres d’emploi truffées d’erreurs. Le message reçu est simple : vous ne soignez pas vos annonces parce que vous n’êtes pas à la recherche du salarié parfait, mais à la recherche de n’importe quel candidat disponible.

4. Votre processus de candidature est épuisant

Plus d’un tiers des candidats qui commencent à répondre à une offre d’emploi renoncent en cours de route, tout simplement parce que le processus est trop compliqué. D’après une recherche CareerBuilder, le simple fait d’avoir un lien « Postuler » mort ou au chargement trop lent peut suffire à rebuter les candidats. Autre critique fréquente de la part des candidats : un processus trop long. Avez-vous récemment évalué votre processus de candidature en adoptant un point de vue extérieur ? La solution Talent Network vous permet de relancer les  candidats qui ne prennent pas le temps de postuler.

5. Vous n’êtes pas présent sur les médias sociaux

Selon un récent sondage, 54 % des candidats comptent sur les réseaux sociaux professionnels dans leur recherche d’emploi, une réelle opportunité pour les entreprises capables d’utiliser ces plateformes. En publiant un maximum d’informations sur Twitter, sur le blog de votre entreprise, ou encore sur votre page , vous ouvrez votre entreprise ainsi que votre culture aux candidats, qui disposent ainsi des renseignements nécessaires lorsqu’ils veulent postuler. Non seulement, vous gagnez du temps en entretien puisque ce sont des informations que vous n’aurez pas besoin de répéter - ou alors brièvement - mais de plus, les candidatures reçues seront plus pertinentes. En effet, avec les bons renseignements, les personnes ne répondant pas à vos attentes découvriront d’eux-mêmes que leur profil ne correspond pas. Un filtre naturel, en somme.

6. Vous posez des questions bizarres en entretien

Demander à un candidat à quel animal il pense ressembler ou encore quelles sont les différentes façons d’utiliser un trombone peut vous paraître original et malin. Malheureusement, les candidats l’entendent rarement de cette façon. Au mieux, vous vous en sortirez avec des réponses inutiles, au pire, avec un salarié potentiel décidant finalement qu’il trouvera mieux ailleurs. A moins que ces questions n’aient un rapport direct avec le poste dont il est question, abstenez-vous.


La vérification des références des candidats est-elle une perte de temps ?-D.R.

Clara de Saint Albin
Directeur Marketing
et Communication
Clara de Saint Albin se spécialise dans le marketing online/offline appliqué aux médias gratuits depuis 2004. Diplômée du MAE de l’IAE de Paris, elle a exercé au sein du groupe M6 sur Internet et dans le secteur de la presse gratuite.

 

Transférer cet article à un ami