Altran innove avec le premier chatroulette de l’emploi


Le vendredi 21 mai 2010 | Marque employeur
Altran innove avec le premier chatroulette de l’emploi

Une heure pour communiquer au hasard via une webcam avec une centaine de collaborateurs du groupe : tel était le principe du premier Chatroulette de l’emploi organisé le jeudi 20 mai par la société de conseil en innovation et hautes technologies, Altran. Retour sur un événement, point d’orgue de l’Innovation Week, une campagne de communication doublée d’une opération recrutement résolument tournée vers le Web 2.0.

« Pour Altran, l’innovation est capitale, tant au niveau de nos solutions que de notre communication, explique Julien Esposito, directeur recrutement du groupe. Notre ambition est de nous positionner en leaders, en précurseurs. » Le concept de ce JobRoulette, inspiré du site de mise en relation aléatoire chatroulette, a donc immédiatement séduit la firme de conseil en hautes technologies. « Il correspondait exactement à ce que nous voulions, à savoir ouvrir nos portes de manière informelle pour faire découvrir notre organisation et nos métiers de l’intérieur », poursuit le directeur recrutement.

Informel, le terme est important pour Julien Esposito car ce JobRoulette n’a pas la vocation d’être un outil de recrutement. « Aucun de ces entretiens ne sera enregistré. Le but est vraiment de donner aux candidats la possibilité de découvrir nos consultants, managers mais aussi dirigeants en situation de travail, afin qu’ils posent librement leurs questions sans avoir à se soucier d’être évalués » précise-t-il. La veille de cette opération de communication inédite, 500 candidats s’étaient déjà préinscrits à l’événement, « nous nous adressons à des technophiles qui connaissent tous chatroulette et sont très curieux de voir l’adaptation de ce concept à l’emploi ».

Outre ce JobRoulette, cette campagne de communication relayée par le site événementiel www.altraninnovationweek.com proposait des visites virtuelles des locaux, 15 chats vidéo, des témoignages de collaborateurs ainsi que 5 fils twitter pour vivre la journée d’un consultant d’Altran. S’il est encore un peu tôt pour dresser le bilan complet de cette opération, Julien Esposito est confiant quant à son succès. « Les fils twitter nous ont permis de gagner 200 nouveaux followers et parallèlement à cette opération, nous avons reçu dans nos locaux depuis lundi 1300 candidats en entretiens, se félicite le directeur recrutement. À l’issue de cette semaine, nous devrions donc atteindre l’objectif de 150 embauches que nous nous étions fixé. »

Transférer cet article à un ami