La DSN, un thème décortiqué par ADP sur LinkedIn


Le jeudi 14 novembre 2013 | Logiciels de paie
La DSN, un thème décortiqué par ADP sur LinkedIn - D.R.

Le groupe ADP, leader mondial des services RH, a choisi de créer un sous-groupe sur le réseau social LinkedIn pour encourager ses clients à anticiper l’impact de la déclaration sociale nominative (DSN) sur leur organisation. Une prise de parole qualifiée, animée par un community manager.

Pour aider les entreprises à appréhender les enjeux de la Déclaration sociale nominative (DSN), qui impose aux sociétés de regrouper l’ensemble de leurs déclarations sociales en un dispositif unique, mensuel et nominatif, le groupe ADP a initié, début septembre, un vaste plan de communication. Un sous-groupe consacré à cette évolution réglementaire majeure que les sociétés doivent adopter d’ici 2016, a notamment vu le jour sur LinkedIn. Baptisé «  », l’espace a pour but d’informer les professionnels de la paie et des RH. « L’’objectif de ce sous-groupe est d’expliquer à nos clients et prospects les enjeux de la DSN sur leur organisation de travail et de relayer les principales actualités relatives à cette réglementation », explique Françoise Breux, en charge du marketing de la relation clients chez ADP France. Ouvert à tous, il rassemble des documents de références pour aider les entreprises à bien vivre la transition qui se profile sur le volet de la paie. « Il offre également un espace collaboratif où chaque professionnel peut apporter son témoignage, partager son expérience ou simplement poser des questions », précise-t-elle.

Un community manager en externe

Pour l’éditeur ADP, qui dénombre plus de 12 000 clients en France, cette prise de parole qualifiée sur les réseaux sociaux est l’occasion de se positionner en tant qu’expert. « La tonalité avec laquelle la DSN est abordée est délibérément pédagogique. Nous avons, à cette occasion, créer un comité rédactionnel de cinq-six personnes, composé de profils issus du marketing, du commerce, de la R&D et de la veille législative. Il se réunit une fois par mois et poste des publications deux fois par semaine », souligne Françoise Breux. L’animation du sous-groupe est, quant à elle, confiée à l’agence de communication digitale SpotPink, qui accompagne ADP sur les réseaux sociaux depuis 18 mois. Un community manager disposant d’une double casquette technique et RH effectue notamment un travail de veille et se charge de faire vivre le groupe pour le compte de l’éditeur. « Deux mois après le lancement de ce sous-groupe, nous dénombrons une cinquantaine de membres. Une newsletter envoyée mensuellement incite nos clients à prendre part aux discussions. Comme nous souhaitons démultiplier le nombre d’inscrits, nous allons lancer de nouvelles actions d’information à destinations de nos cibles », conclut-elle.

Aurélie Tachot

Transférer cet article à un ami