Comment réussir son bilan social ?


Le vendredi 08 mars 2019 | Publi-reportage - Logiciels de paie
Comment réussir son bilan social ? - D.R.
La loi impose aux entreprises de 300 salariés et plus d’éditer un bilan social chaque année sur lequel le comité d’entreprise émet un avis. Ce document clé, qui résume l’activité des RH de l’entreprise, permet également d’en apprécier les évolutions. Mais pour réussir son bilan social, pas besoin d’attendre d’avoir une taille critique, le plus tôt est le mieux. Des outils existent pour faciliter la vie des RH et des dirigeants dans cet exercice. Augustin de Vasselot, Sales Manager chez PayFit, nous présente sa solution

« La clé pour réaliser un bilan social, c’est d’avoir accès à l’information, à la donnée », rappelle Augustin de Vasselot, Sales Manager de PayFit. Pour de nombreuses entreprises, il est pourtant plus simple d’externaliser les prestations de paie, souvent chronophages, afin de simplifier la vie des services RH. Or, dans ces cas-là, les données de l’entreprise ne sont pas accessibles facilement, d’autant que le bilan social s’appuie sur les éléments de deux années antérieures, en plus de l’année en cours. Ce qui signifie une grande quantité d’informations. PayFit propose aux entreprises de se réapproprier ces données afin d’être plus réactives dans l’élaboration du bilan social. « Nous nous chargeons de toutes les contraintes qui sont liées à cette nouvelle internalisation : la prise en charge des déclarations sociales, la veille légale et conventionnelle. Dès qu’il y a des taux qui changent, l’imposition à la source, des évolutions sociales, le client n’a pas à s’en occuper, nous mettons à jour la solution », rassure Augustin de Vasselot.

Des exports et des graphiques

La solution internalisée proposée par PayFit permet d’avoir un accès à ces données en interne et de les exporter de façon synthétique. Le système permet de sortir des informations précises, comme le taux d’absentéisme par rapport aux arrêts maladie, par exemple. « Le système d’export peut être utilisé sur l’ensemble des données que l’on possède sur les salariés. Les différentes données qu’il faut mettre dans le bilan social, c’est-à-dire l’évolution des postes, l’évolution des rémunérations, le montant des charges sociales, la parité hommes-femmes sont autant de données qu’il est possible d’extraire de façon facile et fluide  », précise-t-il. Et pour un bilan social clair et explicite, « nous proposons un graphique, généré de façon automatique, qu’il est ensuite possible de télécharger pour l’intégrer directement au bilan social  », explique-t-il.

Des experts dédiés

Exercice imposé, le bilan social est exigeant a bien des égards. PayFit propose un accompagnement spécifique à ses clients avec un expert dédié, notamment pour réaliser le paramétrage initial de l’application. Enfin, pour ne rien manquer des évolutions législatives, réglementaires et fiscales, d’autres experts spécialisés dans la paie et le social travaillent à la mise à jour de l’application. Forte d’un réseau de clients de plus de 3000 entreprises en France, PayFit dispose d’une base de connaissances lui permettant de répondre aux questions des entreprises, quel que soit leur secteur.

En savoir plus : https://payfit.com/fr/

Transférer cet article à un ami