3 min avec PayFit


Le jeudi 02 mai 2019 | Logiciels de paie
Lancée en janvier 2016 avec la ferme intention de simplifier une tâche chronophage - la gestion de la paie - PayFit s’est peu à peu ouvert à d’autres processus RH comme la gestion des notes de frais, des absences, l’onboarding… Aujourd’hui, la start-up travaille avec 2500 entreprises, essentiellement des PME

« On a codé le Code du Travail ». Voilà comment Firmin Zocchetto, CEO de PayFit, résume le cœur d’activité de sa start-up. Lancée il y a plus de trois ans, la jeune pousse a grandi au rythme de levées de fonds : 5 millions en octobre 2016 puis 14 millions en juillet 2017. Des capitaux qui lui ont permis de grossir (elle dénombre 220 salariés aujourd’hui) mais aussi d’élargir la couverture fonctionnelle de sa solution. Initialement développée pour gérer la paie et les notes de frais, elle a depuis ouvert son périmètre à la gestion des absences, l’onboarding, l’entretien annuel d’évaluation… Aujourd’hui, 2500 entreprises telles que Le Slip Français, Gymlib, ManoMano utilisent son outil, à la fois en France mais aussi en Espagne, en Allemagne, au Royaume-Uni et bientôt en Italie. Le développement international faisant partie des priorités de PayFit pour les prochaines années.

Comment PayFit a-t-elle réussi à simplifier la gestion de la paie et des ressources humaines tout en respectant le cadre légal et réglementaire français ? Où en est la start-up dans son développement ? Quels sont ses projets pour 2019 ? Les réponses de Firmin Zocchetto, CEO de PayFit. 

Olivia Schmoll & Aurélie Tachot

Transférer cet article à un ami