Cegedim SRH dévoile cinq nouveautés


Par Haude-Marie Thomas | le lundi 23 juillet 2012 | Logiciel de paie
Cegedim SRH dévoile cinq nouveautés

Cegedim SRH, éditeur de solutions et services pour la gestion de la paie et des RH, vient de présenter cinq nouvelles offres. L'objectif de cet éditeur est d'en lancer cinq autres avant la fin de l'année 2012.

Aider à la prise de décision

« Très régulièrement nos clients nous demandaient de pouvoir connecter leur outil décisionnel sur nos bases de données pour pouvoir récupérer de l'information et produire du décisionnel, explique Olivier Rouas, directeur commercial de Cegedim SRH. Nos clients avaient besoin d'outils simples pour créer leur propre reporting, adapté aux demandes de leur management. » Cegedim SRH propose donc SmartRH BI (business Intelligence). Il est ainsi possible de réaliser une analyse interactive des données ou un suivi des indicateurs stratégiques au travers de vues synthétiques et comparatives.

Simplifier la gestion des arrêts médicaux

« La gestion des arrêts médicaux représente de lourdes charges administratives, analyse Olivier Rouas, et elle peut avoir un impact financier fort en cas de subrogation. On peut avoir des décalages très importants de règlements de la CPAM lorsque le process n'est pas bien suivi. » Avec SmartRH DSIJ (déclaration de salaire des indemnités journalières), il y a deux niveaux de prise en charge. Le premier concerne la dématérialisation des arrêts médicaux, c'est-à-dire l'envoi automatique vers les CPAM de tous les documents, pour une prise en compte plus rapide. Le deuxième niveau correspond à une externalisation complète de la fonction gestion des arrêts médicaux.

Gérer les visites médicales

« Cette obligation juridique est perçue par nos clients comme longue et fastidieuse, avec zéro valeur ajoutée », rapporte Olivier Rouas, soulignant là l'un des grands moteurs de l'externalisation. Les entreprises peuvent donc confier à l'éditeur de solutions et services la gestion des convocations, la relation avec les centres médicaux, le suivi des fiches d’aptitudes, la surveillance et le contrôle, ainsi que les statistiques mensuelles et annuelles (nécessaires au bilan social).

Toujours aller plus loin dans la dématérialisation de la paie

« Ce qu'il y a de nouveau c'est qu'on avait jusque là une offre uniquement de coffre-fort salarié et à côté une offre de gestion électronique de documents », rappelle le directeur commercial. A présent, il y aura donc un coffre-fort salarié et un coffre-fort employeur. « Aujourd'hui, tout peut-être dématérialisé, observe Olivier Rouas, à partir du moment où vous avez un processus de valeur probante pour certifier les documents. »

Transmission électronique de l'AED (attestation employeur dématérialisée)

Enfin, la dernière nouveauté concerne l'obligation de déclarer à Pôle emploi les fins de contrats des salariés par la transmission d'un fichier, basé sur la norme 4DS. Il s'agit d'assurer la transmission du fichier par voie électronique, une solution homologuée par Pôle Emploi.

Transférer cet article à un ami