Le coût de la fonction RH explose !


Par Aurélie Tachot | le jeudi 07 juin 2018 | Analytics RH
Le coût de la fonction RH explose !

D’après un baromètre d’ADP, le coût total de la fonction paie et administration du personnel a bondi de 17 % depuis 2010. Le coût de la gestion d’un salarié s’établirait désormais à 448 euros par an, contre 384 euros en 2010. Une augmentation en partie imputée aux investissements des entreprises dans des outils technologiques.

37,33 euros : c’est le coût, par mois, de la gestion d’un salarié pour une entreprise. Ce montant, c’est  ADP qui l’a calculé, en sondant 159 entreprises, à l’occasion de la dernière édition de son baromètre. D’après l’éditeur spécialisé dans la gestion du capital humain, le coût moyen des activités administratives de la fonction RH a bondi de 17 % entre 2010 et 2017. Ce dernier vient en effet d’atteindre les 448 euros par an et par salarié, contre 384 euros il y a huit ans. Tous les secteurs d’activité ne sont toutefois pas logés à la même enseigne. Dans le secteur banque-assurance, qui présente des niveaux d’exigence importants en matière de sécurisation et de contrôle, le coût moyen d’un salarié grimpe à 599 euros par an tandis que dans la distribution, qui décentralise depuis longtemps ses fonctions d’embauche et de gestion des temps, ce coût n’est que de 305 euros par an.

La DSN alourdit la facture

Cette augmentation continue s’explique par plusieurs facteurs. ADP cite notamment des augmentations structurelles liées ʺà l’évolution des salaires et des charges sociales, à l’amélioration des SIRH pour automatiser et faire croître la productivité, aux besoins croissants de reporting liés à l’internationalisation.ʺ Des facteurs conjoncturels pèsent également dans la balance. Les investissements technologiques, de plus en plus importants, impactent significativement ce coût total. La dématérialisation des documents RH ainsi que la mise en œuvre de portails ou d’applications mobiles pour les salariés représentent un coût à amortir pour les entreprises souhaitant réussir le virage de la digitalisation. La période de mutation vers la DSN a enfin alourdi la facture : ʺelle s’est traduite par un double processus déclaratifʺ dans bon nombre d’entreprises, rappelle ADP.

Quelle est la part du SIRH ?

D’après ADP, la part du SIRH s’élève à 24,8 % du coût complet du périmètre paie et gestion administrative de la fonction RH. La part métier s’établit, quant à elle, à 75,2 %. Sans surprise, l’éditeur indique que ʺplus l’entreprise investit dans son SIRH, plus elle augmente sa productivité, donc plus elle réduit son coût complet.ʺ Dans cette optique, les entreprises pourraient enregistrer une productivité administrative de 38 % supérieure aux autres. A noter que les organisations centralisées sont les plus performantes. Sur les 159 entreprises auditées par ADP, 87 % reposent sur une organisation paie et administration RH de ce type. Cette option semble avantageuse : en tirant parti de la mutualisation des expertises et des ressources, chaque gestionnaire RH de ces organisations gère 241 salariés, contre 213 salariés en moyenne.

Transférer cet article à un ami