Ils ont testé… la mise en place d’actions de solidarité en entreprise


Par Aurélie Tachot | le lundi 28 juillet 2014 | Logiciel de paie
Ils ont testé… la mise en place d’actions de solidarité en entreprise

La solidarité n’est pas qu’un mot à la mode ! Pour accroître le sentiment de gratitude de leurs collaborateurs, certaines entreprises concrétisent leur politique RSE en instaurant des dispositifs de solidarité innovants. Pierre-Eric Sutter de Mars-Lab a participé à la conférence organisée par Solutions-RSE qui a réuni, courant mai, certaines d’entre elles autour d’une table-ronde.

BNP Paribas opte pour l’arrondi sur salaire

En février dernier, BNP Paribas s’est tourné vers MicroDon pour donner un sens à sa démarche solidaire. "Nous avons opté pour l’arrondi salaire, qui donne la possibilité aux salariés de soutenir des associations en réalisant, chaque mois, des dons à partir de leur salaire net", explique Catherine Papillon, directrice de la communication. Si cette initiative a séduit le groupe, c’est qu’elle leur permettait de s’associer à la générosité de leurs collaborateurs puisque la banque double le montant de chaque don effectué par ses salariés. Trois mois après la mise en place de cette initiative, les bénéfices sont déjà visibles. "Près de 115 collaborateurs participent déjà à cette action de solidarité. En avril, le don moyen était de 3,80 euros par personne", souligne-t-elle.

SHL aide les bénévoles le temps d’une journée

Depuis 2013, l’éditeur de solutions d’évaluation organise, une fois par an, des journées solidaires qui consistent à participer à la vie d’une association. En mai dernier, grâce à l’appui de Ca me regarde, "nous nous sommes rendus chez Emmaüs pour aider les bénévoles à effectuer des activités de tri, de nettoyage et de réparation", explique Sandra Martin, directrice marketing. Quoique non obligatoires, ces journées suscitent, à chaque fois, l’engagement de l’ensemble des collaborateurs. "Comme ces moments d’échanges permettent à nos salariés de se fédérer, nous allons désormais proposer cette expérience au cours d’une demi-journée tous les deux mois. Nous pensons que la récurrence de l’évènement nous permettra de profiter plus longtemps des bénéfices", précise-t-elle.

Des congés solidaires chez Edenred

Le spécialiste des services prépayés aux entreprises a fait du congé solidaire le pilier de sa politique RSE. Depuis 2011, il propose à cinq de ses collaborateurs de profiter de leurs vacances d’été pour effectuer des missions en Asie, en Afrique, à Madagascar… "Nous avons choisi l’association Planète Urgence pour s’assurer que nos salariés partent dans de bonnes conditions de sécurité et mènent des missions vraiment intéressantes", raconte Aurélie Saignamarcheix. Si cette initiative a mis du temps avant de trouver son public, elle impacte significativement Edenred aujourd’hui. "Les personnes qui partent en congé solidaire sont ensuite mieux armées pour travailler sur des projets transverses ou occuper des rôles d’ambassadeurs", constate-t-elle.

Le mécénat de compétences adopté par Philips

En 2013, Philips Healthcare a décidé de développer, en parallèle de sessions de team-building, un programme de mécénat de compétences, en partenariat avec la société Koéo. L’objectif ? "Proposer aux collaborateurs du groupe de mettre leurs compétences professionnelles à disposition d’associations pendant leur temps de travail, à raison de quatre jours par an", explique Sébastien Giraud, manager RH. Jusqu’ici, cinq personnes se sont prêtées à l’exercice. Pour le compte de diverses associations, elles ont organisé un colloque, conçu une plaquette de communication, effectuer des levées de fonds, assurer du dépannage informatique… A la clé ? "Un lien social renforcé et l’augmentation de la confiance entre les salariés et leurs managers", précise-t-il.

Transférer cet article à un ami