Le tour de France de Cegid Public


Le lundi 11 juin 2012 | Logiciel de paie
Le tour de France de Cegid Public

Cegid Public a bouclé son tour de France 2012 sur un bon bilan. Son taux de fréquentation globale est en hausse de 30% par rapport à 2011. Les journées dédiées ont rassemblé 26% des clients Sdis (Services département d'incendie et de secours), 30% des grands comptes et 40% des EPA (Etablissements publics administratifs). 

 

Ce tour de France s'est déroulé pendant la campagne présidentielle, une période de questionnement pour les acteurs du service public. Les équipes de Cegid Public ont donc écouté les interrogations de leurs clients et présenté les nouveautés et tendances 2012 pour les logiciels RH.

 

La gestion du capital humain

 

« L'une des tendances 2012 est de mieux connaître les compétences, le capital humain, détaille Hélène Barrios, directrice générale de Cegid Public. Nous voyons de plus en plus de projets de gestion de postes, de gestion des compétences, mais aussi de demandes sur la gestion de l'évaluation et de la formation. » Cegid Public propose ainsi un nouvel outil de gestion des talents connecté à l'ensemble du SIRH. Un outil qui permet de se baser sur le référentiel de poste et de compétence de la collectivité ou de l'établissement public, mais qui laisse aussi des marges de manœuvre pour les personnalisations. Ainsi, un client transfrontalier pourra y ajouter la gestion des langues étrangères.

 

La dématérialisation

 

Pour aller plus loin en termes de dématérialisation, Cegid public propose un coffre-fort électronique. Un outil qui permet d'archiver, notamment les bulletins de salaire. « Nous proposons une solution partenaire de gestion électronique de documents », précise Hélène Barrios.

 

La décentralisation de la fonction RH

 

Cegid public a également observé de fortes demandes au niveau de la capacité à avoir différents niveaux de tableau de bord et de pilotage : un niveau pour les élus et la direction générale, un niveau pour la direction des RH et un autre niveau pour les référents RH. « Une demande qui s'est développée avec la nécessité de déconcentrer ou de décentraliser la fonction RH », précise Hélène Barrios.

 

Le développement du mode SaaS

 

Enfin l'année 2012 est aussi marquée par le développement du mode SaaS. « Nous avons maintenant près de 380 clients en mode SaaS c'est-à-dire près de 10% de notre clientèle », remarque Hélène Barrios.

Le mode SaaS est apprécié par les petites structures qui n'ont pas de service informatique. « C'est l'idéal pour ces clients, observe la responsable de Cegid Public, car ils n'ont pas à se préoccuper de la partie liée à l'exploitation du logiciel. »

Mais le mode SaaS a également séduit les établissements publics et les grands comptes dans une période de grands changements liés à la mutualisation. Le mode SaaS leur permet de concentrer les services ressources informatiques sur des projets à forte valeur ajoutée comme l'archivage, la dématérialisation ou encore les projets web citoyens.

 

Haude-Marie Thomas

 

Transférer cet article à un ami