Pernod Ricard remporte le Trophée du Capital Humain 2013


Par Aurélie Tachot | le vendredi 28 juin 2013 | GPEC
Pernod Ricard remporte le Trophée du Capital Humain 2013

Au terme d’une soirée organisée le 25 juin par le cabinet Michael Page, cinq entreprises ont été distinguées pour leurs dispositifs en matière de formation, de recrutement, d’innovation managériale et de relations sociales. Le groupe Pernod Ricard a reçu le trophée très convoité du Capital Humain 2013 pour la globalité de sa politique RH.

"Mettre à l’honneur les initiatives RH des grands groupes français" : telle est l’ambition du Trophée du Capital Humain, d’après Pierre-Emmanuel Dupil, directeur général de Michael Page France. Initialement réservé aux entreprises du CAC 40, le concours s’ouvre, pour cette 5e édition, aux entités de plus de 15 000 salariés cotées au SBF 120. Sur la vingtaine d’entreprises en lice cette année, cinq ont été distinguées pour leurs pratiques RH. Dans la catégorie "Les jeunes : politique d’embauche et d’intégration", c’est le groupe Casino et son recours à la méthode de recrutement par simulation qui a convaincu le jury. L’entreprise Essilor et son programme de formation "Learning Organization for Tomorrow" (LOFT) s’est vu décerner un trophée dans la thématique "La formation : outil de transformation de l’entreprise". Dans la catégorie "L’agilité de l’entreprise : innovations managériales et organisationnelles", c’est le groupe Schneider Electric et son organisation multipolaire, qui s’est illustré. Le groupe Total a, quant à lui, reçu un trophée dans la thématique "Les relations sociales dans le cadre du développement international". Son accord prévoyant le déploiement d’aides à la création de PME a trouvé écho auprès des membres du jury, présidé par Benoît Potier, Président-directeur général du groupe Air Liquide, société lauréate du Trophée 2012.

Le leadership des équipes, la priorité de Pernod Ricard

Après avoir reçu, des mains de Philippe Pillière, président du cabinet d’outplacement Morgan Philips, le trophée de la catégorie "De l’affichage des valeurs au modèle de management", le groupe Pernod Ricard s’est vu délivrer le Saint Graal : le Trophée du Capital Humain 2013. Présent dans 25 pays, le groupe mise, depuis plusieurs années, sur un modèle de management participatif fondé sur une culture d’entreprise affirmée : celle de la décentralisation, de la responsabilisation des équipes locales et de la convivialité. "En 2009, notre comité exécutif a lancé le projet Agility afin de renforcer la culture du leadership au sein du groupe et de rendre transparente la gestion des talents", a expliqué Bruno Rain, directeur général adjoint en charge des ressources humaines. Grâce à son "Leadership Model" déployé dans l’ensemble de ses filiales, Pernod Ricard a réussi à bâtir un référentiel de compétences complet, en débit de son environnement décentralisé. Le groupe encourage également la mobilité à l’international. "Nous incitons nos salariés à accumuler des expériences variées en changeant de métier, en évoluant d’un pays émergent à un pays mature et en partageant leurs expériences", a-t-il précisé. Une stratégie qui semble pertinente puisqu’une enquête menée par un cabinet indépendant a récemment souligné que 93 % des collaborateurs se disaient "fiers" d’appartenir à Pernod Ricard.

Transférer cet article à un ami