4 min 30 avec Estelle Peltier, PDG de Foederis


Par Laurent Pilliet | le vendredi 23 août 2013 | Logiciel de GPEC

Certains éditeurs RH connaissent une année 2013 noire, d'autres réussissent à tirer leur épingle du jeu. C'est le cas de Foederis. Cette entreprise lyonnaise a annoncé de très bons résultats pour son année fiscale se terminant le 30 juin, avec un CA à 7 millions d'euros et un résultat supérieur à 1,4 million. Une exception ? Estelle Peltier nous livre ses secrets.

Fondé à Lyon en 1998, Foederis se fait un nom d'abord sur les outils de gestion de la formation. Dès 2000, cet éditeur étend son offre à la gestion des compétences. Le virage du SaaS est pris en 2005 et celui de l'international en 2009.

Foederis offre aujourd'hui une solution complète allant de la gestion de la formation à la GPEC en passant par le recrutement et la gestion des entretiens d'évaluation. Disponible en 18 langues, ses outils sont utilisés par 200 000 utilisateurs. Pour renforcer son expansion en dehors de nos frontières, Foederis développe une active politique de partenariats. Son partenaire belge de renom, SEGI, lui a ainsi permis d'équiper dernièrement la ville et le CHU de Liège.

Loin des logiques "boursières" de certains éditeurs, Foederis affiche néanmoins des résultats finacniers remarquables, alliant croissance du CA et forte rentabilité (+20%). Malgré la crise, les prises de commande ont même augmenté sur le dernier semestre de 50% par rapport au semestre précédent.

Estelle Peltier, la PDG de Foederis, nous présente les explications de cette bonne santé et nous dévoile les axes de développement de sa société.

 

Transférer cet article à un ami