365Talents met les talents en mouvement


Par Aurélie Tachot | le lundi 11 juin 2018 | GPEC
365Talents met les talents en mouvement

Voici une preuve supplémentaire que l’intelligence artificielle peut aider les professionnels RH sur tous les pans d’activité, y compris les plus stratégiques ! Fondée en 2015, la start-up lyonnaise 365Talents édite une solution permettant de piloter les compétences des salariés de manière beaucoup plus agile qu’un SIRH. Les explications de Loïc Michel, le co-fondateur.

Comment est née la start-up 365Talents ?

Avant de fonder 365Talents, je travaillais dans le conseil. Dans ce domaine, où l’enjeu est de mettre en adéquation l’expertise des consultants avec les missions des clients, la gestion des compétences est la clé ! Pourtant, je me souviens que ce processus était géré sur Excel et ne valorisait donc pas l’expertise des salariés de manière dynamique. Quant aux SIRH, ils sont bâtis sur un référentiel de compétences trop cloisonné. Les informations y sont tellement structurées qu’elles « enferment » les collaborateurs. J’ai donc décidé de lancer un outil qui comble les manquements des SIRH, avec l’idée de capter l’information RH en continu. Au final, l’objectif est de réduire la distance entre les compétences réelles des salariés et celles qui arrivent jusqu’aux oreilles de leurs managers.

Comment cet outil fonctionne-t-il ?

D’abord, l’intelligence artificielle de notre outil capte l’information. Un système collecte les données RH issues des outils de knowledge management, des réseaux sociaux d’entreprises… Puis, ces informations sont suggérées aux salariés pour qu’ils les contextualisent. C’est le stade de l’enrichissement : une fois par semaine, ils expliquent comment ils ont développé telle compétence via tel projet. Une compétence de « gestion de projet » sera uniquement labellisée de cette manière dans un SIRH. Notre travail en sémantique permet aux salariés de l’exprimer autrement. Au final, les RH ne passent plus à côté d’une compétence ou d’une expertise. C’est un enjeu majeur : 80 % du talent s’exprime en dehors des outils RH.

Vous venez de boucler une première levée de fonds de 2,5 millions d’euros auprès de plusieurs investisseurs. Comment allez-vous investir ce capital ?

Ce tour de table va nous permettre de passer à l’échelle chez nos clients grands comptes. Nous allons déployer notre outil non plus sur un échantillon de salariés mais sur plusieurs dizaines de milliers de salariés, dans une logique d’industrialisation. Nous prévoyons aussi d’adapter notre moteur d’intelligence artificielle aux environnements multilingues afin que nos clients puissent déployer notre solution à l’international. Tous ces projets vont nécessiter des recrutements en commercial, R&D… D’ici la fin de l’année, nous aurons doublé notre effectif et atteint les 30 collaborateurs.

Transférer cet article à un ami