Des horaires « atypiques » pour deux salariés sur trois


Le lundi 01 juin 2009 | Gestion des temps
Des horaires « atypiques » pour deux salariés sur trois

Près des deux tiers des salariés français travaillent actuellement dans le cadre d’horaires « atypiques ». C’est ce qui ressort d’une étude publiée par la direction du ministère du Travail (DARES).

Ces horaires dits « atypiques » correspondent au temps partiel, aux horaires décalés, de nuit ou de week-end. Pour 19 % des salariés, ces horaires « atypiques » sont réguliers. Ils concernent essentiellement les professions en contact avec le public, notamment dans le commerce, la santé ou encore l’hôtellerie restauration. Dans les autres cas, il s’agit d’horaires occasionnels.

Ces horaires « atypiques » peuvent entraîner une fatigue et une sensibilité plus importante chez les salariés. Selon l’enquête, ces risques s’amplifient si les semaines irrégulières se multiplient et si le repos hebdomadaire de 48 heures n’est pas respecté.

L’étude précise également que les 17,5 % de salariés travaillant à temps partiel sont principalement des femmes, dont un tiers souhaiteraient augmenter leur nombre d’heures. À l’inverse, les hommes sont majoritaires au sein des 37 % de salariés travaillant avec des horaires dits « normaux ».

Lien vers l'étude : http://www.travail-solidarite.gouv.fr/IMG/pdf/2009.05-22.2.pdf

Transférer cet article à un ami