SilkRoad vise les PME


Par Aurélie Le Caignec | le lundi 20 août 2012 | Gestion des talents
SilkRoad vise les PME

Nouvelle offre de gestion de carrières spécifiquement dédiée aux PME. Avec WingSpan PME, SilkRoad s’intéresse au marché des entreprises de moins de 1000 salariés. Objectif : la signature de 20 nouveaux clients d’ici un an.

Apparue au cours de l’été, l’offre WingSpan PME compte bien attirer les petites et moyennes entreprises vers des logiciels que l’on pensait cantonnés aux grands groupes. La solution de gestion de carrières proposée par l’éditeur SilkRaod couvre de multiples domaines : la gestion des objectifs, les évaluations, les entretiens annuels, les plans de succession, les revues de personnel et optionnellement la rémunération.

Recours à la mensualisation

Jusqu’au 21 septembre, il en coûtera 790 € par mois sur trois ans. Passée cette date, les PME devront s’acquitter de 990 €. La tarification mensuelle fait partie des principales spécificités de l’offre. « Elle permet d’absorber le coût d’une implémentation qui peut varier entre 10 000 et 20 000 € », indique Didier Bichon, vice-président Europe de SilkRoad. Un coût important que les petites et moyennes entreprises peinent à assumer en général. L’implémentation de WingSpan PME prend en moyenne une quinzaine de jours. Les consultants de SilkRoad se déplacent dans la société afin de permettre l’adaptation de la solution aux spécificités de l’entreprise. Cette période sert à rédiger les formulaires d’entretien et d’évaluation, initialiser, paramétrer et charger la base de données des collaborateurs.

Peu de formation requise  


Ce qui devrait faire la force du produit, c’est son côté intuitif. « Il n’est pas nécessaire de former tous les collaborateurs de l’entreprise. Seuls les managers qui doivent utiliser des fonctions plus complexes comme la création de profils et les plans de succession le seront », explique Didier Bichon. Les premiers retours de clients sont positifs. Des entreprises comme Aldata, ITS Group, Mazars, SQLI et Euromed ont déjà signé. « Sur les 200 000 PME de moins de 1000 salariés en France, nous souhaiterions en signer une vingtaine sur les 12 mois à venir. Ce qui paraît un objectif peu ambitieux. Il est néanmoins assez consistant pour SilkRoad. C’est le nombre de nouveaux clients que nous avons signé sur la dernière année », précise le vice-président. Si les objectifs sont à la hauteur, SilkRoad devrait élargir son offre en proposant également sa solution de recrutement en version PME d’ici la fin de l’année.

Transférer cet article à un ami