Saba fait l’acquisition de Lumesse


Par Aurélie Tachot | le mercredi 14 novembre 2018 | Gestion des talents
Saba fait l’acquisition de Lumesse

Début novembre, l’éditeur américain Saba a annoncé avoir mis la main sur Lumesse. L’objectif ? Etendre la couverture fonctionnelle de ses solutions et renforcer sa présence en Europe. Un rapprochement qui permet aux deux sociétés de devenir le premier éditeur SaaS spécialisé dans la gestion des talents, avec 300 millions de dollars de chiffre d’affaires consolidé.

Un an et demi après avoir acquis le canadien Halogen Software, l’éditeur Saba réalise une nouvelle opération de croissance externe. Lundi 5 novembre dernier, la société américaine spécialisée dans la gestion des talents a annoncé avoir finalisé le rachat de l’éditeur britannique Lumesse, qui dénombre 500 collaborateurs. Le montant de cette acquisition est resté confidentiel. Deux raisons – la première fonctionnelle et la seconde géographique – ont conduit ces deux sociétés à se rapprocher. "Saba n’avait pas développé de brique dédiée à l’acquisition de talents. Il faisait jusqu’ici appel à un partenaire pour adresser ce sujet. La première raison de cette acquisition, c’est donc la plateforme de Talent Acquisition de Lumesse, appelée TalentLink, qui dispose d’une base installée de 1500 clients à l’échelle mondiale, dont de très grandes entreprises comme LVMH, Orange, BPCE, Air Liquide…", explique Thibault de Lamarzelle, country sales director France de Lumesse. Si Saba s’est penché sur Lumesse, c’est également pour étendre sa présence géographique. Grâce à cette opération, l’éditeur américain, peu connu en France, va davantage pouvoir cibler le marché européen, notamment la France, le Royaume-Uni, l’Allemagne et les Pays-Bas, où Lumesse est bien implanté.

Premier chantier : l’interopérabilité des outils

Ces prochains mois, Saba, qui appartient à Vector Capital depuis février 2015, et Lumesse travailleront sur plusieurs chantiers. Le premier portera sur l’interopérabilité de leurs solutions respectives. "Nous allons travailler sur l’intégration de TalentLink aux solutions de Saba afin d’offrir à nos clients – ceux que nous avons déjà en commun et ceux que nous aurons demain – la suite la plus unifiée possible", indique Thibault de Lamarzelle. A moyen terme, des regroupements fonctionnels devraient également être réalisés. Car en l'état, sur le segment de la gestion des talents, plusieurs outils se juxtaposent. Quel sera l’avenir de la solution ETWeb, dédiée au talent management, sur laquelle Lumesse a fortement investi ces dernières années ? "Cette solution ne s’arrêtera pas : nous avons une base installée et des engagements vis-à-vis de nos clients. Il est toutefois possible qu’à moyen terme, ce soit la solution de talent management de Saba qui prenne le dessus. Nous procéderons alors à une migration de nos clients", illustre Thibault de Lamarzelle. Désormais unies, les sociétés Saba et Lumesse dénombrent une base de 4000 clients et pèsent 300 millions de dollars de chiffre d’affaires consolidé. "C’est un changement de dimension. Le nouvel ensemble devient le premier éditeur de solutions SaaS spécialisées dans la gestion des talents et le recrutement", conclut-il.

Transférer cet article à un ami