OuiTeam s’attaque aux temps partiels


Par Gérald Dudouet | le mardi 06 mars 2018 | Logiciel de gestion de talents
OuiTeam s’attaque aux temps partiels

La plateforme facilitant le détachement de personnels au sein d’un même groupe OuiTeam vient de lancer une nouvelle application dédiée au déploiement d’activité des salariés en temps partiel. Une solution visant la grande distribution, à même d’élargir le champ d’action de la start-up, initialement focalisée sur le secteur de l’hôtellerie et de la restauration.

Créée en août 2015, OuiTeam était, à l’origine, une agence d’intérim numérique dédiée aux recrutements d’extras dans le secteur de l’hôtellerie et de la restauration. « Après une année d’exercice, nous avons réalisé que la recherche de ressources externes n’était pas la bonne problématique. Aussi, en avril 2016, nous avons effectué un virage à 90°, en développant une solution SaaS visant à privilégier la mobilité interne au sein de grands groupes. Cette plateforme de staffing opérationnelle gère et optimise, en temps réel, les détachements des salariés », explique Quentin Guilluy, le directeur général de la start-up. En faisant matcher un besoin urgent avec un collaborateur disponible, OuiTeam permet ainsi de basculer, sur la base du volontariat et via un système de prime, du personnel en sureffectif vers un établissement qui en manque. Un gain de temps et d’argent qui a séduit des groupes tels que Sodexo, Flo ou Accor qui ont, depuis, réduit leur budget dédié à l’intérim de 10 à 30 %.

Objectif : viser tous les secteurs d’activités

« En gérant les inter-contrats, notre outil permet également de proposer des missions de courte durée à des talents sur des périodes creuses dans l’attente de missions pérennes », précise Quentin Guilluy. De quoi interpeller d’autres secteurs comme celui de la construction, du transport ou de l’énergie, dont l’un des géants vient tout juste de se rapprocher de OuiTeam. « Toucher d’autres branches professionnelles et gagner en notoriété sont nos priorités pour 2018. En ce sens, nous venons de lancer une nouvelle application qui permet aux temps partiels d’un même groupe de se porter volontaires pour faire des heures complémentaires », détaille Quentin Guilluy. « En France, 40 % de temps partiels subissent cette situation et souhaiteraient travailler davantage », renchérit-il. Un outil à même d’intéresser le secteur de la grande distribution qui emploie, de par sa nature, une forte proportion de collaborateurs en temps partiel.

50 000 missions en 2017

Basé sur la cartographie des compétences des postes concernés (commis de cuisine, plongeur, vendeur, monteur électricien, manutentionnaire, personnel d’entretien…), l’algorithme de OuiTeam, remonte en temps réel les meilleurs collaborateurs disponibles pour pourvoir une mission. « En nous connectant aux SIRH des entreprises, nous digitalisons toute la partie administrative : convention de détachement pré-paramétrée, refacturation d’un magasin à un autre, bonus… », précise Quentin Guilluy. Comptant une dizaine de clients, soit 3000 managers connectés qui représentent 30 000 collaborateurs, OuiTeam a proposé en 2017, 50 000 missions de remplacement et enregistré un chiffre d’affaires d’un million d’euros. « Si nous étions 8 salariés fin 2016, nous sommes aujourd’hui 30 et recruterons une quinzaine de nouveaux collaborateurs cette année », conclut le DG. En 2018, le CA de OuiTeam devrait atteindre les 3 millions d’euros. 

Transférer cet article à un ami