Le coach qui murmurait à l’oreille du cheval


Le vendredi 15 mai 2009 | Gestion des talents

On aura tout vu dans l’univers du coaching. Guillaume Antoine, fondateur, avec Jérôme Dorsi, de la méthode « Horses and Coaching » font appel au cheval pour améliorer la communication non-verbale, l’exercice de l’autorité ou encore la dynamique des équipes. Explications.

« Le cheval est une proie et c’est un animal grégaire : sa communication doit être très efficace dans son organisation sociale hiérarchique, précise Agnès Mensot, une des coachs de l’équipe. Proie, il n’a pas le droit à l’erreur dans sa perception du prédateur comme de son environnement. Ce sont déjà des analogies avec le monde de l’entreprise et précisément avec la fonction managériale. »

Le cheval serait donc un révélateur : il n’est pas verbal mais l’essentiel de notre communication ne l’est pas non plus. Il est très attentif aux signaux faibles, ceux qui ne trompent pas. Le grand PDG ne lui fait pas plus d’impression que le premier venu. Il n’a ni croyance ni préjugés culturels. Il est émotif mais pas affectif. Enfin, il est incapable de fausseté et de dissimulation. Une séance avec un cheval permettrait donc de faire ressortir les points forts et les points de vigilance qui seront à travailler.

Sans oublier qu’avec 55 millions d’années d’existence, contre 1,8 million d’années pour l’homme, le cheval peut se targuer d’être un modèle d’adaptation à son environnement.

 Jean-Claude Marcus http://www.horsesandcoaching.com/

 

Transférer cet article à un ami