"Nous anticipons une croissance de 40 %" Jean-Stéphane Arcis, PDG de TalentSoft


Le vendredi 09 mars 2012 | Logiciel de gestion de talents
"Nous anticipons une croissance de 40 %" Jean-Stéphane Arcis, PDG de TalentSoft

Quelques semaines après l’acquisition de RFlex, le PDG de TalentSoft fait le point sur l’intégration des solutions. Jean-Stéphane Arcis prévoit une excellente année 2012 pour l’éditeur français.

 

Comment se déroule l’intégration de RFlex ?


TalentSoft a repris l’ensemble des équipes et du management de RFlex pour constituer un pôle d’une centaine de collaborateurs. La dernière version du module de RFlex dédié au recrutement se trouve désormais sur le socle de la solution TalentSoft de façon à ce que les bénéfices du SaaS puissent être partagés par tous nos clients. L’ergonomie et le portail sont unifiés sans oublier toutes les intégrations fonctionnelles entre gestion des compétences et du recrutement. A l’occasion du salon Solutions RH, nous présenterons l’ergonomie unifiée sur l’ensemble de nos modules issue de l’intégration avec RFlex.

 

Les clients sont-ils au rendez-vous ?


Deux mois après l’annonce du rapprochement, nous recensons déjà quinze nouveaux clients et nous anticipons une croissance de 40 % de notre chiffre d’affaires en 2012, après avoir connu une croissance organique de 70 % en 2011.

 

Qu’est-ce qui vous distingue de vos concurrents ?


Dès sa naissance en 2007, TalentSoft a eu la bonne intuition de miser sur une gestion unique et intégrée des talents plutôt que sur une approche par silo comme d’autres acteurs qui se consacraient par exemple à la gestion de la formation ou de la performance. Ce qui nous distingue aussi est l’emphase que nous mettons sur le prévisionnel. Les DRH des grands groupes français attendent une solution qui mette en adéquation les enjeux RH de demain avec le capital humain d’aujourd’hui et c’est ce que nous proposons.

 

Constituez-vous une alternative aux éditeurs anglo-saxons ?


Oui, clairement. Beaucoup de clients se disent ravis d’être accompagnés vers le SaaS par un acteur crédible basé en Europe. On peut en finir avec l’idée selon laquelle un éditeur de logiciels d’entreprise doit être américain voire allemand mais pas français. Plusieurs multinationales, comme Seb, Bata, Ingenico et Total, ont déployé nos solutions au niveau mondial. Nous ne faisons pas la course aux déploiements d’équipes commerciales partout dans le monde mais misons plutôt sur un réseau de 300 consultants certifiés par TalentSoft qui offrent un support fonctionnel mondial.

 

Quels sont vos projets pour 2012 ?


Cette année, toutes nos solutions de gestion des talents, et pour commencer TS Spring ’12, auront une dimension sociale importante. A l’instar des applications mobiles qui permettent aux internautes de recommander un restaurant à leurs amis, nous souhaitons proposer des fonctionnalités similaires dans le domaine du Capital Humain. L’idée est de donner la possibilité aux RH mais aussi à l’ensemble des collaborateurs de recommander un parcours ou une formation. Je pense que la déclinaison des réseaux sociaux au sein des solutions de gestion des talents sera la grande tendance de 2012.

 

Propos recueillis par Fiona Collienne

 

 

 

 

 

Transférer cet article à un ami