Horizontal Software vise une augmentation de capital


Par Aurélie Tachot | le jeudi 07 mars 2019 | Gestion des talents
Horizontal Software vise une augmentation de capital

Pour accélérer son développement et renforcer sa trésorerie, le jeune éditeur Horizontal Software annonce le lancement d’un financement par voie d’augmentations de capital, d’un montant maximum de 420 000 euros. Explications.

Horizontal Software a atteint son seuil de rentabilité au cours du 4e trimestre 2018. Maintenant qu’il a atteint ce point d’équilibre, l’éditeur de logiciels spécialisés dans la gestion du capital humain souhaite accélérer. Le 26 février, la société créée en 2010 a annoncé le lancement d’un financement par voie d’augmentations de capital. Celui-ci donnera lieu à l’émission d’un nombre maximum de 420 000 actions nouvelles, émises à un prix de souscription de 1 euro. Outre son actionnaire historique Truffle Capital, qui a versé un engagement de souscription de 300 000 euros, des membres du Comité de direction (y compris des managers) et des administrateurs de la société ont participé à cette augmentation de capital, qui s’achèvera le 11 mars 2019. « Cette opération va nous permettre d’accroître notre flexibilité financière pour aborder 2019 dans de bonnes conditions de croissance et de poursuite de la rentabilité », explique Ingrid Eeckhout, directrice générale d’Horizontal Software.

Un focus sur le secteur de la santé

Après avoir fait l’acquisition de plusieurs sociétés depuis son lancement en 2010 (Formaeva en 2017, TEHMS en 2014, Equitime en 2013…), Horizontal Software mise désormais sur la croissance organique. La société de 70 collaborateurs prévoit notamment de recruter des commerciaux. « L’un de nos objectifs est d’augmenter notre prise de commandes. Nous sommes confiants sur le fait de l’atteindre. En janvier et février 2019, ce volume a déjà doublé par rapport à 2018 », se réjouit Ingrid Eeckhout. En parallèle, la société prévoit d’apporter une attention plus soutenue à ses 700 clients. C’est dans le domaine de la santé – où l’éditeur tire près de la moitié de son chiffre d’affaires – que ses efforts se concentreront. « Nous allons élargir notre solution, jusqu’ici positionnée sur la gestion des temps et la planification optimisée, à la gestion RH, c’est-à-dire au recrutement, à la formation, à l’évaluation de la formation… », explique la directrice générale. La stratégie sera la même pour le secteur de l’hôtellerie-restauration, où l’éditeur dénombre un nombre croissant de clients.

5,3 millions d’euros de revenus en 2018

Si la société est encore loin d’atteindre l’objectif qu’elle s’était fixée en 2016, avant son introduction en bourse, soit générer 25 millions d’euros de chiffre d’affaires annuel récurrent d’ici 2020, elle dresse un bilan positif de l’année 2018. « Au cours de notre précédent exercice fiscal, nous avons généré un chiffre d’affaires de 5,3 millions d’euros, en croissance de 22 % par rapport à 2017. 2018 a été une année au cours de laquelle nous avons réussi à nous structurer sur nos marchés et à axer nos forces commerciales et nos équipes R&D autour du développement de packs », résume Ingrid Eeckhout. Imaginés à l’occasion de son plan stratégique « Ambitions 2018 », ces packs sont issus du couplage entre ses solutions en mode SaaS et ses applications mobiles dédiées à la gestion des talents.

Transférer cet article à un ami