Golden Bees personnalise la publicité RH


Par Aurélie Tachot | le mercredi 23 mai 2018 | Gestion des talents
Golden Bees personnalise la publicité RH

Partant du principe qu’une offre d’emploi était une publicité comme une autre, Golden Bees a développé une solution de publicité dédiée au recrutement en ligne. Sa particularité ? Elle permet aux entreprises de diffuser une annonce personnalisée en fonction du poste et de la localisation de chaque candidat. Explications.

Piloter son recrutement comme on pilote une campagne publicitaire sur le web : l’idée fait son chemin dans la sphère des ressources humaines. A l’heure où les professionnels du recrutement s’inspirent de plus en plus des méthodes du marketing, Golden Bees a décidé d’aller au bout de la démarche en lançant une technologie de bannière dynamique pour l’e-recrutement. Lassée de voir des encarts trop génériques appelant les candidats à postuler, la start-up spécialisée dans le marketing programmatique a décidé d’apporter de l’efficacité aux entreprises. ʺGrâce à notre technologie, un recruteur peut diffuser un message personnalisé à chaque candidat internauteʺ, explique Jonathan Bordereau, le CEO. In fine, un comptable naviguant sur Internet verra apparaître, au fil des sites qu’il consultera (excepté ceux qui sont offensants pour les entreprises), des opportunités d’emploi de comptables, et uniquement de comptables ! L’avantage de cette approche ? Toucher, de manière ultra-ciblée, les candidats qui ne sont pas en recherche active.

Des offres d’emploi géolocalisées

Pour parvenir à un tel degré de personnalisation, la start-up prend en compte deux critères principaux. Le premier, qui est le plus simple à obtenir, est la localisation de l’internaute : un code postal, un département, une région…. Ce périmètre géographique peut être calibré en fonction des besoins de l’entreprise (degré d’urgence du poste à pourvoir, potentielles mobilités des candidats ciblés…). Le second, c’est le poste et le profil de l’internaute. ʺNous achetons ces informations à des fournisseurs de données, qui peuvent être des pure-players comme des sociétés susceptibles de connaître les profils professionnels de leurs clients, tels que des acteurs vendant des cartes de crédit. En parallèle, nous disposons de nos données, que nous collectons via nos propres campagnesʺ, explique Jonathan Bordereau. Pour être le plus précis possible, Golden Bees embarque, à ce stade, une technologie de deep learning (intelligence artificielle) capable d’analyser les différents intitulés de poste qui existent et de les placer dans les bonnes catégories, selon son propre index.

Une bannière visuellement attractive

Le fonctionnement, côté entreprise, est simple. D’abord, Golden Bees récupère tous les postes à pourvoir de la société. Il définit ensuite des objectifs de temps, priorise les postes pour lesquels un ciblage est nécessaire. L’outil prend ensuite le relai : il fait matcher les postes de l’entreprise avec les internautes présents dans la base de données de la start-up. Une bannière publicitaire reprenant le type de contrat, l’intitulé de poste, sa localisation et un visuel, est ensuite automatiquement créée. ʺLorsqu’un internaute passe sa souris sur l’annonce, il découvre le début du descriptif du poste en guise de teasing. S’il clique sur l’offre, il est redirigé vers l’ATS ou le site carrière de l’entrepriseʺ, précise Jonathan Bordereau. C’est l’outil qui organise la publication de l’annonce sur le web : il décide où, quand et auprès de qui l’offre sera poussée. A noter que cette solution de ciblage, qui est sans surcoût pour les entreprises déjà clientes de Golden Bees, s’adresse plutôt aux organisations ayant une volumétrie d’offres d’emploi suffisante. ʺElle devient intéressante à partir du moment où l’entreprise a 5 ou 6 postes à pourvoir par famille de métiersʺ, conclut-il.

Transférer cet article à un ami