300 décideurs RH réunis à la conférence utilisateurs de Talentsoft


Par Aurélie Tachot | le mercredi 17 juin 2015 | Gestion des talents
300 décideurs RH réunis à la conférence utilisateurs de Talentsoft

En un an, Talentsoft a mené pas moins de 200 projets et gagné une centaine de nouveaux clients. Des résultats que le spécialiste de la gestion des talents a souhaité partager avec sa communauté d’utilisateurs, à l’occasion de sa conférence annuelle qui a rassemblé, la semaine dernière, plus de 300 professionnels du recrutement.

Lorsqu’il s’agit de dresser un bilan des douze derniers mois, Talentsoft n’est pas avare en chiffres.  Depuis sa précédente conférence utilisateurs en juin 2014, l’éditeur, qui génère désormais 50 % de son chiffre d’affaires à l’international, a planché sur plus de 200 projets. Ces derniers ont essentiellement concerné l’évaluation des compétences et de la performance, le recrutement, les revues de talents, la formation et la rémunération. En un an, sa communauté de clients est passée de 600 à 700 entreprises. Parmi ses nouvelles références mondiales, citons les français Sodexo, Eiffage, Spie… "Désormais, ce sont plus de 4 millions de personnes, réparties dans 100 pays différents, qui se connectent régulièrement à notre application, disponible dans 20 langues", a résumé Jean-Stéphane Arcis, P-DG de Talentsoft, lors de la conférence qui s’est déroulée la semaine dernière.

La digitalisation au cœur des débats

Si l’éditeur affiche des résultats aussi réjouissants, c’est en partie parce qu’il permet aux entreprises de digitaliser leurs pratiques, et pas seulement RH. Un enjeu de taille, qui a été le fil rouge de tous les échanges de la journée. Et qui a trouvé une conclusion dans les propos de Marc Gardette, Cloud Strategy Director de Microsoft France. "La digitalisation n’est pas qu’une affaire de technologie, mais un changement culturel qui modifie notre manière de penser le business. Plutôt que de vendre un produit, les entreprises vont davantage devoir délivrer un service", a t-il résumé. A la lumière des témoignages mis en valeur par Talentsoft, la tendance impacte tous les périmètres de l’entreprise. Pour réussir son virage digital, la Française des Jeux a, par exemple, revu son organisation en interne. "Nous avons créé des cellules d’incubation, au sein desquelles nos équipes travaillent sur les jeux digitaux de demain, tout en ayant la souplesse des start-ups", a raconté Pierre-Marie Argouarc’h, directeur des relations humaines du groupe FDJ. Pour Catherine Leclere Chavanier, directrice du CSP RH d’Air France, la digitalisation favorise l’arrivée de nouvelles compétences. "Elle signe la fin des fiches de poste, au profit des fiches d’enjeux de poste", a t-elle estimé.

HR Analytics, le dernier né de Mon Talensoft

Un bouleversement en enchaînant un autre, la digitalisation a accentué l’émergence du Big Data. A l’heure où tout acte se transforme en données, la tendance constitue un gisement d’opportunités pour les entreprises. Air France l’a déjà compris : grâce au Big Data, ses équipes seront capables de "faire de la maintenance prédictive et d’anticiper les pannes d’avion", a expliqué Catherine Leclere Chavanier. Véritable "or noir" du XXIe siècle, le phénomène est au cœur du développement des solutions de Talentsoft. Au cours de sa conférence, l’éditeur a annoncé le lancement de HR Analytics, une technologie qui transforme des données en informations d’aide à la décision. Cette nouveauté, qui sera bientôt disponible dans tous les modules de Mon Talentsoft, aidera notamment les entreprises à visualiser les services dans lesquels les compétences-clé se raréfient.

Transférer cet article à un ami