Val Software met le cap à l’international


Par Aurélie Tachot | le lundi 17 juillet 2017 | Logiciel de gestion de la formation
Val Software met le cap à l’international

Après avoir connu un ralentissement de son activité – passage du on-premise vers le SaaS oblige – Val Software a de nouveau le vent en poupe. En 2016, l’éditeur de logiciels pour les acteurs de la formation a franchi le cap des 5 millions d’euros de chiffre d’affaires. Un résultat qui devrait fortement croître, au vu des velléités de la société toulousaine à l’international.

Val Software a connu une croissance non-continue mais néanmoins significative ces douze dernières années. ʺNous avons multiplié notre chiffre d’affaires par quatre, grâce à plusieurs facteurs qui ont marqué notre développement, notamment la refonte de nos applications en 2014, suite aux différentes réformes de la formationʺ, explique Alain Rabary, PDG de Val Software. Un chantier à côté duquel l’éditeur, qui s’adresse à la fois aux organismes de formation, aux entreprises, aux écoles et aux organismes collecteurs, ne pouvait pas passer. ʺEntre décembre 2012 et janvier 2013, nous sommes passés du mode on premise au SaaS. Cette migration a eu pour conséquence une légère chute de notre chiffre d’affaires. Les années 2015 et 2016 ont été les deux premières années de croissance suite à notre changement de modèle économiqueʺ, explique-t-il. L’orage semble donc passer pour la société toulousaine, qui a généré 5,1 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2016 (+10,12 % par rapport à 2015) et anticipe une croissance de 15 % en 2017. Son carnet de commandes est plein pour les prochains mois. Son portefeuille de clients actifs – 800, dont 300 en cloud – devrait ainsi prendre de l’ampleur. L’éditeur vient, par exemple, d’être retenus par deux TOM : la Polynésie et la Nouvelle-Calédonie, qui souhaitent être accompagnés dans le pilotage de leurs fonds de formation.

Un premier pied en Angleterre et en Belgique

Pour atteindre son nouvel objectif – doubler son chiffre d’affaires d’ici 5 ans – Val Software prévoit d’accélérer à l’international. ʺLorsque nous avons réalisé notre pivot, nous avons retravaillé notre logiciel Ammon ERP Formation afin qu’il intègre une dimension internationale et qu’il s’adapte aux besoins de tous les gestionnaires de formation européensʺ, raconte Alain Rabary. Un chantier technique relativement lourd, qui a permis à l’éditeur de mener avec brio la première étape de son projet. A la fin de l’année dernière, il a ainsi ouvert des bureaux à Genève, Londres et Bruxelles. Avant d’entamer la deuxième phase (s’installer en Italie, en Allemagne et en Espagne, peut-être par le biais d’opérations de croissance externe), Val Software souhaite consolider son activité dans les pays où il est déjà implanté. Quoiqu’il en soit, l’export pourrait représenter entre 25 et 30 % de son activité d’ici 5 ans. Si l’éditeur fait preuve d’une grande prudence, c’est que de nombreux autres sujets devraient l’occuper ces prochains mois. ʺNous travaillons sur le développement d’une technologie prédictive permettant à nos clients d’anticiper de nombreuses problématiques financières. Le mobile est également un axe de travail majeur : nos modules devraient prochainement être étendus sur mobile afin d’accompagner le nomadisme des utilisateursʺ, confie le PDG.

Transférer cet article à un ami