Place de la Formation vise le service public


Le lundi 16 juillet 2012 | Logiciel de gestion de la formation
Place de la Formation vise le service public

Le courtier Place de la Formation s'est tourné vers le service public avec Place de la Formation Institutions. L'objectif est de gagner en réactivité, d'alléger la charge administrative et de réduire les coûts.

Une prise en main de l'achat et de la gestion

 

Tout commence par un appel d'offres passé par un institutionnel pour un gestionnaire unique de ses achats et de la gestion de ses formations. C'est à ce moment là que Place de la Formation peut prendre le relais et devenir l'interlocuteur unique de l'institutionnel pour les achats et la gestion opérationnelle au niveau administratif, fiscal, et autres. Pour choisir les organismes de formation, le courtier dispose d'un répertoire de 8500 structures de formation référencées, pour couvrir 2000 métiers. Toutefois, Jérôme Lesage, PDG fondateur de Place de la Formation précise: « Nos acheteurs sortent très fréquemment du panel pour étudier d'autres offres intéressantes ».

Privilégier les missions à forte valeur ajoutée


L'intervention du courtier permet aux cellules marchés publics de gagner en réactivité. « Nous déchargeons également les équipes internes du travail de gestion administrative et opérationnelle, explique Jérôme Lesage. Elles peuvent ainsi se concentrer sur des tâches à plus forte valeur ajoutée comme l'écoute des collaborateurs, la mesure de la satisfaction ou le pilotage de la formation. On parle bien de piloter et non de constater à la fin de l'année la somme dépensée pour les formations. »

Place de la Formation Institutions propose deux modèles économiques


Dans le premier cas, la collectivité ou l'établissement public confie l'intégralité de l'appel d'offres et du suivi au courtier. Elle paye alors un abonnement annuel pour accéder à la plateforme mais il n'y a pas de coût supplémentaire sur l'achat et la gestion car le courtier se rémunère auprès des prestataires.

La deuxième modèle vise les collectivités ou établissements publics déjà équipés au niveau des achats de formation, qui ont des contrats cadres qu'ils souhaitent continuer de faire vivre, et des prestataires avec lesquels ils aimeraient poursuivre. « Dans ces conditions, nous intervenons uniquement sur une logique de logiciel et donc nous mettons à disposition des outils, précise Jérôme Lesage. Notre modèle économique est alors celui d'un éditeur de logiciel avec un abonnement annualisé, le prix variant en fonction du périmètre. »

Un modèle économique à développer


L'objectif de Place de la Formation Institutions est maintenant de développer son carnet de clients pour acheter en masse, faire diminuer les prix et obtenir plus de latitude pour innover dans les fonctionnalités de la plateforme. « Nous souhaitons notamment simplifier les liens entre acteurs par échanges de données informatisées », conclut Jérôme Lesage.

 

Haude-Marie Thomas


A lire aussi :

 

Transférer cet article à un ami