OpenPortal Software progresse au Moyen-Orient


Le lundi 18 juillet 2011 | Logiciel de gestion de la formation
OpenPortal Software progresse au Moyen-Orient

Dans le viseur d’OpenPortal, expert de la gestion de la formation : le Moyen-Orient. Entre partenariats stratégiques et solutions dédiées à ce marché prometteur, le point sur les avancées de l’offre OpenPortal Education à l’international.

Implanté au Liban depuis maintenant deux ans, OpenPortal Software poursuit sa progression vers l’est. Une conquête sous forme de partenariat, puisque c’est aux côtés de l’Adetef (conseil et opérateur pour la coopération internationale des ministère de l’Economie, du Budget, et du développement durable) et de CrossKnowledge (solutions et programme de formation à distance), que s’accroît la couverture de la société au cœur de la zone MENA (Middle East & North Africa).

Quand l’alliance fait la force…

Pour ce trio d’acteurs majeurs, qui respectivement s’impose en matière de formation, gestion et coopération à distance, cette alliance est stratégique. Elle les rend désormais en mesure de proposer un outil global et adapté, qui a déjà séduit les Instituts de Finances gouvernementaux du réseau GIFT MENA. Ce consortium d’écoles et d’organismes spécialisés dans la formation des fonctionnaires publics de la région, compte depuis sa création en 2006 pas moins de 30 membres de poids, et bénéficie notamment du soutien de la Banque Mondiale.

Bénéfices promis par l’association des savoir-faire spécifiques d’OpenPortal Software et CrossKnowledge : disposer non seulement d’outils de gestion et d’édition fonctionnellement complets et intégrés, mais pouvoir aussi plus généralement instaurer au cœur des process et méthodes usuelles des pratiques nouvelles, portées par des solutions évolutives.
Des arguments payants, puisque des projets pilotes sont déjà mis en œuvre au Liban, en Jordanie, ainsi qu’en Palestine. Autant de preuves tangibles de l’impact potentiel de cette nouvelle offre.

Pour OpenPortal Software, il s’agit là d’une avancée majeure. Et l’entreprise compte bien mettre à profit ces premières prises de contacts pour capitaliser sur les résultats obtenus et conquérir de nouveaux clients dans un bassin économique très prometteur.

Amandine Chauve

Transférer cet article à un ami