L’éditeur Alcuin lance une solution dédiée à la BDES


Par Aurélie Tachot | le mardi 29 juillet 2014 | Logiciel de gestion de la formation
L’éditeur Alcuin lance une solution dédiée à la BDES

Créé en partenariat avec un cabinet d’avocats, l’outil de gestion du dialogue social de l’éditeur Alcuin promet de répondre aux besoins des entreprises souhaitant respecter leurs nouvelles obligations légales vis-à-vis de la Base de données économiques et sociales (BDES). Disponible en mode SaaS, la solution peut être déployée dans l’urgence, en une semaine.

Puisque, depuis qu’elle a vu le jour le 11 janvier 2014, la Base de données économiques et sociales (BDES) donne du fil à retordre aux professionnels RH, l’éditeur Alcuin, ex-OpenPortal, a décidé de développer une solution entièrement dédiée. Créé avec le soutien du cabinet Vaughan Avocats, ce nouvel outil entend aider les entreprises de plus de 300 salariés à se mettre en conformité avec la loi, qui leur impose, depuis le 14 juin dernier, de partager leurs informations sociales et économiques aux différentes instances représentatives du personnel. "Notre application prend la forme d’un portail calqué sur les exigences de la loi, c’est-à-dire reprenant les huit rubriques obligatoires, auxquelles nous avons ajouté des sous-thèmes, qui peuvent être pilotés via des indicateurs", explique Vincent Bartosik, ingénieur avant-vente chez Alcuin.

Une solution largement configurable

Outre une interface simple permettant, par exemple, d’afficher les informations présentes dans la BDES sous la forme de listes, la solution d’Alcuin rend l’extraction de données facile. "Il est possible de télécharger les informations de chaque rubrique au format Excel ou PDF et de restreindre cette fonctionnalité à certains profils d’utilisateurs : les gestionnaires, les ERP ou les administrateurs", illustre-t-il. A l’inverse, la solution permet de faire des imports automatiques en masse à partir de fichiers Excel, par exemple. L’éditeur français, qui souhaite faire de cette solution un outil de gestion du dialogue social, laisse également la possibilité aux entreprises d’enrichir leur BDES en y attachant des fichiers (bilan social, accords d’entreprise…). Le degré de personnalisation de l’outil est tel que les entreprises peuvent enfin ajouter de nouveaux indicateurs ou domaines, rédiger leur propre charte de confidentialité, créer ou supprimer des comptes utilisateurs…

Une semaine de mise en service

La sécurité des informations échangées étant l’une des principales craintes des entreprises vis-à-vis de la BDES, elle a été au cœur des préoccupations de l’éditeur, qui a concentré ses efforts sur la traçabilité des connexions établies. En filtrant les adresses IP de leurs salariés authentifiés, les entreprises peuvent, par exemple, restreindre certains accès à partir des réseaux autorisés. Dernière caractéristique notable : puisqu’il est déployé en mode SaaS, l’outil, dont les données sont hébergées en France, ne requiert ni intégration, ni hébergement, ni maintenance de la part des entreprises. "La solution, qui est disponible dans un environnement de production, peut être opérationnelle en moins d’une semaine, y compris dans les entreprises qui doivent déployer plusieurs BDES et pour lesquels différents périmètres d’utilisation peuvent être prévus", conclut Vincent Bartosik.

Transférer cet article à un ami