Technomedia mise aussi sur son module e-recrutement


Par Gaëlle Fillion | le mercredi 03 juillet 2013 | Gestion des candidatures
Technomedia mise aussi sur son module e-recrutement

L’éditeur canadien de solutions RH - désormais en mode 100 % SaaS -  est surtout connu sur le marché français pour ses modules de gestion de la formation et des talents. Aujourd’hui toutefois, l’e-recrutement représente plus du tiers de son CA global. Un axe stratégique que Technomedia entend développer dans l’hexagone, alors qu’il vient notamment de signer avec la Fnac.

10 ans d’expérience dans l’e-recruiting

Sur les 350 clients que compte Technomedia dans le monde, plus de 200 ont opté pour le module recrutement de sa suite de solutions RH. Les références sont d’ailleurs plutôt probantes : le FBI aux Etats-Unis, le gouvernement du Québec – qui gère plus de 100 000 employés – ou le groupe Chanel en France. Une des dernières signatures en date : la Fnac, qui regroupe 14 000 collaborateurs au global et procéderait à plus de 1500 embauches par an, incluant les stagiaires. "Pour sa gestion de l’e-recrutement et des Comp & Ben, l’entreprise cherchait un outil simple et mis en œuvre rapidement" explique Christophe Bergeon, DG EMEA de Technomedia. Conclu en avril, suite à un appel d’offre visant à remplacer le système Jobpartners de Taleo utilisé jusqu’alors, le projet devrait être opérationnel en France début juillet. De même, le groupe Manopower vient également d’opter pour la plateforme Technomedia dans le cadre de son activité d’outsourcing au niveau mondial.

Une suite intégrée de talent management

"En ce qui concerne les fonctions de base, nos vendons le même service que nos concurrents pour notre module de recrutement" reconnaît Christophe Bergeon. Les points forts de la solution canadienne sont toutefois la simplicité d’utilisation et l’approche réseaux sociaux. Des arguments également en vogue chez d’autres éditeurs de solutions cloud de gestion des talents... Le véritable avantage de Technomedia est sans doute la dimension véritablement intégrée de sa suite. "Les différentes briques de notre offre ont été nativement développées sur la base de la même technologie, et non suite à des rachats successifs. Il n’y a donc aucun problème d’interfaçage" estime le DG de l’éditeur. Un atout, à l’heure où les entreprises s’orientent de plus en plus volontiers vers des plateformes globales. Technomedia – qui mise sur une croissance à deux chiffres pour 2013 – entend doubler de taille d’ici 4 ans. Le marché français des solutions d’e-recrutement devrait connaître un sursaut d’ici la fin de l’année selon l’éditeur, avec plusieurs gros appels d’offre en vue. "Nous allons être très combattifs" conclut Christophe Bergeon.

Transférer cet article à un ami