Processus de recrutement : mettez-vous à la place du candidat


Le jeudi 24 mai 2018 | Publi-reportage - Logiciel de gestion de candidatures
Processus de recrutement : mettez-vous à la place du candidat

Lorsqu’ils cherchent à recruter, les RH doivent gérer simultanément 3 priorités : la rentabilité, l’efficacité du recrutement et l’expérience candidat. Difficile de réussir dans les trois à la fois. Et, trop souvent, l’un des aspects prendra le dessus.

Se concentrer trop sur une priorité crée des problèmes. Certains sont évidents : raccourcir, réduire des éléments pour gagner en efficacité peut nuire à la qualité de vos décisions et de l’expérience candidat. D’autres sont plus subtils : ajouter des étapes pour plus de rigueur rallonge le processus et peut augmenter le risque de perdre le talent en faveur de la concurrence.

Les entreprises ne peuvent pas se permettre des processus plus longs, d’autant qu’il peut déjà falloir jusqu’à six mois au nouvel arrivant pour être opérationnel.

Malgré tout, de nombreuses entreprises continuent de négliger l’importance de l’expérience candidat.

Pourquoi l’expérience candidat compte vraiment

Dans un environnement de recrutement compétitif, les recruteurs doivent tenir compte de tous les aspects du parcours candidat, à savoir toutes les interactions du candidat avec votre entreprise en matière de recherche, de candidature, d’entretien et d’onboarding.

Ce sont ces points de contacts qui aident le candidat à créer des liens avec un employeur et qui influencent sa décision. Au final, c’est grâce à eux qu’il acceptera ou non l’offre d’emploi.

Les recruteurs doivent étudier leur processus de recrutement du début à la fin en se mettant à la place du candidat et éliminer les obstacles potentiels.  

Trop souvent, les équipes héritent de processus de recrutement, vieux systèmes ou outils de recrutement, qui ne sont pas remis en question. Il est donc capital de revoir chaque étape qui allonge les délais, crée des doublons ou complique l’aspect administratif.

Sous-estimer l’impact d’une mauvaise expérience candidat peut mettre en danger la marque employeur. Les candidats risquent notamment de partager une mauvaise expérience avec leur entourage et cesser d’être clients de cette entreprise.

L’engagement des collaborateurs commence avec le processus de recrutement. Les collaborateurs satisfaits travaillent mieux, une bonne raison de replacer l’expérience candidat au cœur du recrutement.

Trouver le bon équilibre

Dans tous les autres domaines de l’entreprise, il faut être rapide, précis, efficace et proposer une expérience sans accrocs. Les fonctions RH incapables de s’aligner prennent du retard par rapport à leurs concurrents. Les entreprises ne peuvent pas se le permettre dans un monde où les talents se font rares.

La première étape consiste à analyser votre stratégie actuelle afin de déterminer quels processus peuvent être standardisés, simplifiés, voire éliminés.

L’assessment est un élément clé de tout processus de recrutement. Les données objectives sont indispensables pour vous aider à choisir les bons candidats pour les bons postes. Pour le candidat, l’évaluation donne un aperçu complet du rôle et de l’entreprise.

Les RH doivent réfléchir à chaque obstacle potentiel et simplifier le plus possible le processus de recrutement. Ils doivent être prêts à remettre en cause les délais et l’efficacité du processus de sélection, la qualité du parcours candidat et les informations qu’ils collectent sur les candidats.

En savoir plus : https://www.shl.com/

Télécharger l’ebook « Ce que Veulent les Candidats » : https://www.cebglobal.com/global-locations/ceb-france/talent-assessment/ce-que-veulent-les-candidats.html?cid=701D00000014oRl

Transférer cet article à un ami