"Notre outil intègre nativement le recrutement mobile et social", Damian Nolan, eArcu


Par Aurélie Tachot | le jeudi 05 novembre 2015 | Logiciel de gestion de candidatures
"Notre outil intègre nativement le recrutement mobile et social", Damian Nolan, eArcu

Après s’être longtemps intéressé aux serious games en sa qualité de directeur général de Daesign, Damian Nolan est revenu à ses premières amours – le recrutement – au travers de la société britannique eArcu, spécialisée dans les solutions de gestion du recrutement, et dont il est aujourd’hui le directeur du développement.

En rejoignant, en août dernier, l’équipe d’eArcu, vous remettez un pied dans la sphère du recrutement, que vous aviez quittée après avoir créé la société i-GRasp…

J’ai toujours gardé un intérêt pour ce marché. Je suis d’ailleurs devenu actionnaire de la société eArcu dès sa création en 2010. Cet été, lorsque j’ai pris mes fonctions de directeur du développement, je savais donc exactement où je mettais les pieds ! Outre l’équipe d’eArcu, qui est l’une des plus expérimentées du marché, je trouve que la solution de gestion du recrutement qu’elle propose dispose d’un grand potentiel. C’est la raison pour laquelle la société, qui est basée à Londres, réalise environ 30 % de croissance rentable par an, tout en étant autofinancée.

La solution eArcu ne se cantonne pas au recrutement. Quels autres processus RH couvre-t-elle ?

Notre ambition est d’aider les professionnels RH à réduire leurs délais de recrutement tout en augmentant la qualité des profils recrutés. Notre outil couvre donc un large panel d’activités : la création de sites carrières en responsive design, la diffusion d’offres d’emploi sur les médias sociaux, la sélection des candidatures grâce à un système de filtres, l’évaluation détaillée des CV, l’intégration du collaborateur via un processus d’onboarding… La solution a également été pensée pour les managers : nous leur proposons des outils de workflow pour lancer des demandes de recrutement, suivre un processus d’autorisation, consulter les candidatures présélectionnées par leurs équipes RH.

Le mobile et le social sont au cœur de votre réflexion…

Oui, car les entreprises cherchent désormais à répondre aux besoins des candidats qui ne passent pas forcément leur journée devant un ordinateur, mais accrochés à leur mobile. Notre solution, accessible sur PC, smartphone et tablette, prend en compte cette mobilité. Elle permet aux candidats de découvrir une entreprise, de consulter ses offres d’emploi et de postuler directement depuis leur mobile, notamment via leur profil LinkedIn, Google+ et Facebook. C’est donc l’un des rares outils à intégrer nativement le recrutement mobile et social et à proposer une expérience candidat soignée.

Quelle est votre feuille de route pour 2016 ?

Aujourd’hui, nos clients sont essentiellement basés en Angleterre et aux Etats-Unis. Notre objectif, en 2016, est donc de nous tourner davantage vers le marché européen, notamment la France. En parallèle, nous allons continuer à enrichir notre solution de nouvelles fonctionnalités. Elles permettront, par exemple, d’optimiser le traitement des candidatures présélectionnées par les managers grâce à une interface épurée qui s’inspire du « swipe » de Tinder. Grâce à la géolocalisation, nous allons aussi permettre aux candidats d’accéder à des offres d’emploi dans un rayon précis et aux entreprises de cibler des profils spécifiques grâce à l’utilisation de QR Codes.

Transférer cet article à un ami