SeeMore de Monster à l’assaut du marché français


Par Aurélie Le Caignec | le jeudi 20 septembre 2012 | Logiciel de gestion de candidatures
SeeMore de Monster à l’assaut du marché français

Monster vient de lancer officiellement SeeMore. Reposant sur la technologie 6Sense, ce nouvel outil à l’attention des recruteurs permet une recherche sémantique approfondie à partir des données propres des entreprises. Le tout en mode SaaS.

Un an après le lancement de la solution aux États-Unis, SeeMore débarque en France dans sa version beta. Un outil qui pourrait fortement trouver preneur tant les entreprises ont parfois du mal à faire le tri dans leurs propres bases de CV. D’autant plus, qu’avec la multiplication des sources, le volume des candidatures a plutôt tendance à exploser. C’est pour répondre à cette problématique que Monster a pensé SeeMore. Le géant du recrutement en ligne n’est pas allé chercher bien loin puisqu’une grande part de la solution s’appuie sur la technologie sémantique 6Sense, sortie en 2010. Pour rappel, ce moteur de recherche intuitif ne fonctionne non pas par mots clés mais est capable d’interpréter des concepts dans leur contexte.

Recherche et analyse


Connecté aux données de l’entreprise (ATS, SIRH ou encore TMS), SeeMore entend trier d’une manière aussi intuitive les CV. En plus de la partie recherche, la solution est dotée d’une partie analyse. « Si une entreprise dispose de beaucoup de données issues de sources variées, il est souvent difficile d’avoir une vue d’ensemble. SeeMore permet d’analyser quelles sont les sources mais aussi quels sont les profils et les compétences », décrit Nazanim Nézam, directrice produit France et Europe du Sud de Monster. À cela s’ajoute une partie analytique proposant des rapports en quelques clics sous forme de résultats graphiques ou chiffrés. Exemple ? L’impact d’une campagne marketing sur les nouveaux CV arrivés ou encore l’analyse d’écarts de compétences dans le vivier interne. « Il n’existait pas à ce jour d’outils analytiques puissants capables de faire du prévisionnel et de la stratégie basé sur les données d’entreprise », précise la directrice.

Évolution des comportements

Des premiers retours d’expérience effectués aux États-Unis, 70 % des recruteurs estiment avoir réduit leur temps de recherche de CV et 68 % déclarent avoir trouvé des candidats qu’ils n’auraient pas pu identifier avant. Des résultats encourageants qui pourraient séduire de nombreuses entreprises côté français.

Transférer cet article à un ami