JobinLive et CGI : Succès d’une collaboration en faveur de l’emploi des personnes handicapées


Le jeudi 26 novembre 2015 | Publi-reportage - Gestion des candidatures
JobinLive et CGI : Succès d’une collaboration en faveur de l’emploi des personnes handicapées

Depuis la loi du 10 juillet 1987, renforcée par la loi de février 2005, les entreprises employant au moins 20 salariés ont pour obligation d’embaucher des personnes en situation de handicap à hauteur de 6% de leur effectif. Comment font-elles pour recruter ? Qui peut les accompagner dans leur processus de recrutement ?

Rencontre avec Delphine Roche, Responsable Marketing de JobinLive, cabinet de recrutement spécialisé sur la question du handicap et Monique Charpentier, Responsable de la Mission Handicap  de CGI, cinquième entreprise au monde dans les services en technologies de l'information et en gestion des processus d'affaires, fortement engagée en faveur de l’emploi des personnes en situation de handicap.

JobinLive œuvre sur le marché des Ressources Humaines depuis bientôt 10 ans, pouvez-vous nous expliquer ce que propose votre structure pour accompagner les entreprises dans leur processus de recrutement et notamment dans le cadre de leur politique handicap ?

Delphine Roche : JobinLive est une entreprise qui fêtera ses dix ans en mai 2016 ; dix années passées à rechercher et présélectionner pour nos clients les meilleurs candidats en situation de handicap, quels que soient la région et le niveau d’étude requis.

Ce n’est pas toujours simple de trouver des profils en adéquation avec tous les besoins,  mais nous avons constitué au fil du temps une base de plus de 90.000 profils que nous alimentons chaque jour en nouveaux talents.

Pour mener à bien nos missions, nous nous appuyons aussi sur des outils de recrutement innovants, développés au sein de notre pôle R&D.  L’innovation est donc au cœur d’ADN de l’entreprise et  nous restons constamment attentifs à l’évolution des méthodes de recrutement du marché.

Nous avons déjà créé 7 jobboards sur la thématique Handicap dont Missionhandicap.com, Handi-It.fr ou Reseau-handicap.com.  Nous avons également développé  Myjobdating, une solution permettant de créer des forums de recrutement online, ainsi que d’une plateforme de pré-qualification de candidats en vidéo : Digiscoring.

Ces outils sont utilisés en propre par nos équipes, mais le sont également par nos clients, et de plus en plus, au-delà du seul recrutement de personnes handicapées. 

Au-delà du recrutement, nous avons aussi intégré dans nos activités un département conseil en développement RH : Aviséa. Cette structure, composée de consultants spécialisés, accompagne les entreprises à la mise en œuvre de leurs politiques de diversité et de santé au travail : diagnostic, formation des acteurs, communication RH, appui à la mise en œuvre de projets, actions de sensibilisation, module de e-learning etc..

De son côté CGI mène une politique active et innovante en matière de recrutement et notamment sur le handicap, pouvez-vous nous en dire plus ?

Monique Charpentier : Nous finalisons actuellement notre 4ème accord d’entreprise (2016-2018) en faveur de l’emploi des personnes en situation de handicap. Celui-ci est très ambitieux par rapport à notre précédent accord, notre objectif est de recruter 120 personnes dont 65% de CDI, soit vingt recrutements supplémentaires.

Nous recherchons principalement des profils Bac+4 et Bac+5, mais nous sommes confrontés à une pénurie de candidats. C’est pourquoi nous avons décidé d’élargir notre sélection de candidats, à des profils Bac+2, et d’utiliser la formation comme levier de recrutement.

Vous travaillez avec JobinLive depuis plus de 3 ans, quelle est la différence avec un cabinet plus traditionnel ? Combien de candidats avez-vous recrutés durant cette période ?

Monique Charpentier : JobinLive possède une très bonne connaissance du monde numérique et de nos attentes. Cela permet de travailler plus vite. Les équipes de JobinLive sont réactives et s’adaptent à nos contraintes. C’est très appréciable d’avoir du sur mesure quand on travaille dans un contexte spécifique comme le nôtre, le numérique change et évolue constamment. A titre d’exemple sur la dernière POEI à Nantes, nous avons recruté les sept candidats qualifiés par Aviséa.  Au total, trente personnes en situation de handicap ont directement bénéficié des actions conjointes CGI/JobinLive sur la durée de notre accord.

Vos offres d’emploi sont notamment diffusées sur www.Handi-it.fr, le 1er site dédié à l’emploi des personnes handicapées dans le secteur de l’informatique et des télécoms, comment traitez-vous les candidatures émanant de ce jobboard

Monique Charpentier : Handi-it.fr nous permet de recruter des profils techniques, mais aussi des consultants qui sont difficiles à trouver. C’est un profil très apprécié de nos clients, car il définit les projets, sert d’intermédiaire avec les équipes techniques et peut évoluer dans différents secteurs. Pour ce qui est du traitement des candidatures, elles sont gérées par la Mission Handicap de CGI qui qualifie les profils par téléphone. Les candidatures sélectionnées sont ensuite transmises au manager qui planifie les entretiens, en collaboration avec les chargés de recrutement.

Aviséa,  filiale de JobinLive, a mis en place Handicadémie, un programme de formations dédiées aux personnes en situation de handicap, notamment dans le cadre de POEI. Vous avez fait appel récemment à ce programme, quel a été l’objectif ? Combien de personnes avez-vous recrutées grâce à ce dispositif ?

Monique Charpentier : Nous avons lancé avec Aviséa plusieurs dispositifs de formation notamment sur la technologie Java JEE pour former et recruter des candidats en situation de handicap de niveau Bac+2. L’objectif était de répondre à nos besoins en matière de compétences et d’améliorer nos recrutements.

Les équipes d’Aviséa nous ont accompagnés en amont de la formation afin de piloter le dispositif sur toute la partie recrutement et les différentes étapes de sélection. Handicadémie  permet de mettre en place une sélection rigoureuse, d’avoir un accompagnement et un suivi régulier des candidats. A l’issue des 4 POEI mises en place avec Aviséa entre 2014 et 2015, 24 personnes en situation de handicap ont été recrutées.

Delphine, Pouvez-vous nous en dire peu plus Handicadémie ? 

Delphine Roche : Au-delà de la nécessité de faire monter en compétence certains profils afin qu’ils soient en adéquation avec les postes demandés, nous considérons que la formation en alternance est un excellent moyen pour intégrer les personnes en situation de handicap dans l’entreprise. Handicadémie est une solution clé en main permettant d’identifier, de former et de suivre l’intégration  de candidats. Les parcours de formations sont adaptés aux besoins des entreprises et sont dispensés dans le cadre de dispositifs courts (POEI) ou lors de périodes d’alternances. Aviséa gère l’ensemble du dispositif ainsi que les contraintes liées aux procédures administratives en liaison avec les OPCA et Pôle Emploi.  

Concrètement, Handicadémie accompagne et sensibilise l’ensemble des acteurs internes et externes à l’entreprise dans le cadre de formations professionnelles plus ou moins longues  ou des préparations opérationnelles à l’emploi.

Avez-vous d'autres projets de formation pour 2016 ? 

Delphine Roche : Fort du succès des opérations Handicadémie menées avec CGI et d’autres sociétés du secteur, plusieurs entreprises ont désiré mettre en place des dispositifs similaires en 2016.

Le programme  Handicamédie a donc de beaux jours devant lui et va même se décliner en version généraliste, Talentcadémie.

Les forums traditionnels sont toujours utilisés par les entreprises, CGI a participé à plusieurs Mardis du Handicap de JobinLive, quels sont les avantages de ce type de forum ? Combien de candidats avez-vous recrutés ?

Monique Charpentier : Cela nous permet de rencontrer et d’échanger avec des candidats, mais également de montrer que nous sommes une entreprise handi-accueillante. C’est un excellent moyen de valoriser notre politique handicap et de sensibiliser les candidats. Nous avons recruté au total 6 personnes en situation de handicap.

Delphine Roche : Les Mardis du Handicap existent depuis bientôt 10 ans.

Contrairement aux forums classiques, une pré qualification est effectuée en amont par nos équipes en fonction des entreprises participantes et des fiches de postes communiquées.

Nous prenons également en compte les contraintes du candidat et validons avec nos clients la possibilité d’aménagement du poste en termes d’accessibilité, horaires…

Ce format permet à l’ensemble des participants (entreprises et candidats) des rencontres de qualité et un meilleur suivi. En 2014, les Mardis du Handicap ont réuni plus de 140 entreprises, plus de 1 600 candidats ont été pré-qualifiés, plus de 1 460 candidats ont été présentés en entretiens et plus de 110 candidats recrutés.

Est-ce que vous pensez que les forums virtuels vont remplacer les forums physiques à terme ? 

Delphine Roche : Nous avons créé en février dernier une plateforme de recrutement permettant de créer des jobdating online, MyJobDating.com. L’objectif est de faciliter la rencontre entre les candidats et les entreprises en s’affranchissant des contraintes logistiques et géographique.  Les avantages sont multiples : faible mobilisation pour les recruteurs, sourcing plus large, valorisation de l’image employeur,…

En revanche, si les candidats ne sont pas qualifiés la perte de temps à traiter des candidatures non pertinente, reste la même. Nous avons pris le parti de conserver un service de sourcing sur mesure, même sur les évènements virtuels. Nous avons organisé depuis février 5 jobdating et les résultats obtenus sont très bons.

Néanmoins, la rencontre réelle a aussi des avantages…

Transférer cet article à un ami