Grâce au Big Data, Lelaps introduit le recrutement ciblé


Par Aurélie Tachot | le mardi 06 octobre 2015 | Logiciel de gestion de candidatures
Grâce au Big Data, Lelaps introduit le recrutement ciblé

En s’inspirant des outils de l’e-commerce, la start-up Lelaps a développé une solution de recrutement ciblé, construite à partir d’un algorithme capable d’élaborer, par typologie de métier, le profil d’un candidat puis de le cibler. Comment ? En exploitant les capacités prédictives du Big Data. Zoom sur un outil qui ne laissera pas les recruteurs indifférents...

"Qui cible bien recrute mieux !" est l’une des maximes préférées des recruteurs. C’est aussi celle de la start-up Lelaps, qui l’incarne au travers de la solution qu’elle a récemment lancée. "Aujourd’hui, puisque les candidats envoient leur CV en masse, les recruteurs rencontrent des difficultés à recevoir des candidatures qualifiées. Pour aider ces professionnels RH à se rapprocher des profils qui correspondent le plus à leurs critères, nous avons transposé, au recrutement, une méthodologie de ciblage propre au e-commerce", amorce Etienne Blum, Marketing Manager chez Lelaps. Concrètement, la start-up de cinq personnes, qui tire son nom du chien de chasse d’Actéon muni d’une lance qui ne manquait jamais sa cible, a développé, en interne, un algorithme innovant qui permet non seulement de dresser, par métier, le profil type d’un candidat idéal mais aussi de cibler les individus - actifs et surtout passifs - qui se rapprochent le plus de ce portrait robot. En d’autres termes, la solution propose aux professionnels RH devant gérer de gros volumes d’embauche, de diffuser une campagne de recrutement d’une vingtaine de jours "aux bons candidats, aux bons moments et aux bons endroits", résume-t-il. Et d’être visibles là où les candidats se trouvent véritablement. Une promesse rendue possible grâce à la technologie du Big Data et à sa capacité à traiter un nombre considérable de données et à trouver des corrélations entre elles.

Des millions de données analysées par l’algorithme

L’intervention de Lelaps se déroule en plusieurs étapes. La première consiste à faire intervenir un comportementaliste au sein de l’entreprise. "Au cours de son audit, il décrypte les comportements des collaborateurs d’un même métier et définit le profil type du candidat idéal en analysant sa formation, sa fonction, ses centres d’intérêts… et en croisant ces données avec les critères du recruteur", détaille Etienne Blum. A partir de ces informations, une publicité RH est créée. Cette bannière, qui comporte un message ciblé, est ensuite diffusé sur des millions de sites : réseaux sociaux, jobboards, médias… C’est lors de la troisième étape qu’intervient l’algorithme de Lelaps. Son rôle est alors de comparer le profil type dressé par le comportementaliste avec les informations des 160 millions d’internautes. Puis, de cibler les candidats les plus en affinités avec le métier recherché, en les trackant en temps réel. A ce stade, un vaste ensemble d’indicateurs est pris en compte, notamment les habitudes de navigation sur Internet. A l’issue de cette étape, l’algorithme identifie et achète les espaces publicitaires les plus pertinents sur Internet et intercepte enfin les candidatures générées par les personnes ciblées. Déjà plébiscité par 30 entreprises (Deloitte, Disney, Axa…), cet outil réserve quelques surprises. "Pour une campagne de vendeurs, notre algorithme a décidé de diffuser la publicité sur le site de L’Equipe. Plus de 200 candidatures qualifiées ont été récoltées en deux semaines", illustre-t-il.

Transférer cet article à un ami